Bulletin de décembre 2016

popularité : 26%

Crèches de partout … dans le monde

La déco le Noël est installée dans les rues … les rayons de jouets ont fait le plein … un certain Noël a pris sa place ; le Noël consommation existe et chacun de nous nous le faisons exister plus ou moins mais il y a un autre Noël un peu différent qui nous fait considérer Noël comme une fête pleine de douceur et de paix. Et au fond, c’est bien ce que nous voudrions. Le jour de Noël, tout le mal dans le monde, apparaît de façon plus criante que d’habitude.

Oui, quand « l’ami des hommes », Jésus, naît, c’est comme si tous les hommes et toutes les femmes de bonne volonté voulaient s’aimer un peu plus, s’aider un peu mieux.

Tous, croyants et incroyants, nous sommes aimés de Dieu. Venez, approchez-vous. On ne vous raconte pas une fable ou une légende. « Faites de vos épées des socs de charrues, de vos lances des faucilles, de vos chars des tracteurs et de vos bombes des feux de joie ».

Venez, cherchons ensemble ce qu’il faut faire pour que Noël soit Noël. Ici, des peuples en guerre décident d’une trêve ; là une injustice est dénoncée et réparée ; ailleurs une aide urgente est apportée.

Que tous ceux qui peinent et souffrent trouvent ce jour-là accueil, espoir et réconfort. A ces signes, les chrétiens reconnaissent que Jésus n’est pas venu pour rien et que son appel à la charité, c’est-à-dire à l’amour et à la justice, est entendu. Venez, cherchons ensemble qui est ce Jésus, l’ami des hommes, que nous voulons célébrer à Noël.

Abbé Jean BUTON – Chantonnay

Noël ! Il parait que Jésus est né !

Ce « il parait » a un petit air d’insolence dans la mesure où il pourrait donner à penser que l’on suspecte l’authenticité de la naissance de Jésus.

Noël ! Il parait que Jésus est né !

Faire une telle déclaration n’est pas autre chose que proclamer l’apparition sur terre d’un homme hors du commun : Jésus Christ. Un homme qui a su conjuguer l’audace et la patience pour nous faire découvrir progressivement qu’il était Fils de Dieu. Un homme qui a eu la prétention, dans l’humilité la plus extrême, de se révéler comme Sauveur, Libérateur.

Noël ! Il parait que Jésus est né !

S’il y a insolence dans cette expression, n’est-elle pas en fait du côté du monde qui « paraît » narguer notre foi en faisant de la puissance, du pouvoir, de l’avoir, de l’argent, un contre-évangile ? Oui, de quoi avons-nous l’air, nous chrétiens, avec nos béatitudes du Fils de Noël, devant une société où dominent la spéculation, l’intérêt, la loi du plus fort et où, par conséquent, prédominent la misère, l’injustice, la tristesse ?
Ainsi depuis vingt siècles que nous répétons Noël ! Noël !, on est en droit de se demander : « Qu’est-ce qui apparaît effectivement aujourd’hui de cette libération de l’humanité du Christ, né sur notre terre ? »

C’est bien le sens de la question « il paraît que Jésus est né ? »

Question qui est notre question à nous, tous les chrétiens, qui avons cette particularité de ne pouvoir exister qu’en corps constitué : l’Eglise, signe du corps du Christ. C’est elle l’Eglise, qui finalement « paraît » car c’est elle qui est visible, de sorte que notre interrogation déboule sur ce cri : « Eglise visible, que fais-tu voir de toi-même à travers nous-mêmes pour que les hommes de ce temps puissent apercevoir quelque chose de l’humanité du Christ ? »

Ce jour-là, à Greccio

Les dates les plus importantes de l’histoire chrétienne ne sont pas forcément les plus connues ou les plus spectaculaires.
Ainsi, le 25 décembre 1223, savez-vous ce qui s’est passé ?

Cet hiver-là, François d’Assise venait de rentrer d’une mission en terre d’Islam et une idée lui vint : celle de réaliser une crèche vivante. Projet banal en apparence pour nous aujourd’hui qui avons connu et vu tellement de crèches.

Pour François, il ne s’agissait pas d’illustrer un épisode attendrissant de la vie de Jésus ; il s’agissait bel et bien de refaire Noël, de le revivre, comme on doit revivre aujourd’hui l’Evangile dans toute sa vie.

C’est en effet François d’Assise qui créa la première crèche. Voici donc cette belle histoire…

Nous sommes en 1223 et François se trouvait à Greccio, une ville de l’Italie. Il dit à l’un de ses amis, qui avait mis à la disposition des frères une grotte dans la montagne : « Je veux célébrer Noël avec toi, cette année, dans la grotte. Tu y installeras une mangeoire pleine de foin. Fais venir un bœuf et un âne. Il faut que cela ressemble à la crèche où est né Jésus ». Et tous les habitants de la ville vinrent entourer les frères et assister à la Messe de Minuit. Ils étaient si nombreux, avec leurs cierges et leurs lanternes, que le bois était éclairé comme en plein jour. La messe fut dite au-dessus de la mangeoire qui servait d’autel.

La légende raconte que tout à coup, l’ami de saint François vit un petit enfant étendu dans la mangeoire. Il avait l’air endormi … Et François s’approcha, prit l’enfant tendrement dans ses bras. Puis le petit bébé s’éveilla, sourit à François, caressa ses joues et saisit sa barbe dans ses petites mains ! Et cet ami comprit que Jésus avait semblé endormi dans le cœur des humains et que c’est François qui l’avait réveillé par sa parole et par ses exemples. François, qui assistait le prêtre à l’autel en qualité de diacre, parla si bien à la foule de la naissance de Jésus et de ce que veut dire Noël que tous furent remplis d’une grande joie.

L’année suivante, les habitants de Greccio avaient raconté avec tant d’admiration les merveilles de cette belle nuit de Noël que, un peu partout, on se mit à reconstituer, dans des grottes ou des étables, la scène touchante de la naissance de Jésus.
Et c’est pourquoi maintenant, nous avons partout des crèches à Noël ; on dit même que le mot vient du nom de la ville de Greccio.

« Le Verbe s’est fait chair… »

Depuis la crèche de François d’Assise, les chrétiens du monde entier ont représenté la naissance de Jésus, chaque pays le faisant selon sa culture.

Les crèches du Burkina Faso

La crèche est normalement une représentation en miniature de la maison où est né Jésus : une étable avec des animaux et des personnages comme Joseph, Marie, les bergers …

Mais il y a un pays d’Afrique où les crèches sont très particulières, c’est le Burkina Faso en Afrique de l’Ouest. Là- bas, ce sont les enfants qui font des crèches qui ne ressemblent pas à des étables.

Les jeunes construisent des églises qui ressemblent à de vrais petits châteaux. Les constructions sont assez grandes et les enfants ne peuvent pas les mettre dans la maison, alors on les met devant la maison

Les crèches sont à l’origine chrétiennes, mais au Burkina,
même les jeunes musulmans se font la même chose en représentant des mosquées.


Ça s’est passé en octobre …

- Voyage en Palestine.
A l’initiative de la paroisse Ste Croix des Essarts, une trentaine de personnes, est partie en pèlerinage sur les pas de Jésus …

- Ordination au Diaconat permanant de Luc Martin, le samedi 15 octobre en l’église des Essarts. Grande joie pour la Paroisse Ste Croix.
Informations Diocésaines

Informations diocésaines

- CHAPELET MEDITÉ en l’honneur de l’Immaculée Conception :
jeudi 8 décembre à 15h30 dans l’église de St Hilaire-le-Vouhis.

- Journée préparée par les Aînés
Vendredi 9 décembre 2016 de 9h30 à 17h à la Maison du Diocèse
« Violence et Non-violence » avec l’intervention du MAN (Mouvement pour une Alternative Non-violente) et Bernard RICHARD
Inscription à la Maison du Diocèse.

- CONCERT DE CHANTS DE NOËL organisé par l’Hospitalité Vendéenne (doyenné de Chantonnay) en l’église de Saint Vincent-Sterlanges le dimanche 11 décembre à 15h. Au programme : trompette, orgue, chorale. Entrée libre.

- CONCERT Pop / Rock / Folk à vivre en famille
LA JOIE DE NOËL
Par le groupe SENSÁSION
Dimanche 18 décembre à 17h30 salle Les Nymphéas à Mouchamps
Entrée gratuite – participation libre aux frais
Renseignements : 06.61.41.36.31. / facebook.com/lajoiedenoel/

- CELEBRATIONS DE NOËL dans le doyenné
Veillée de Noël : samedi 24 décembre
Paroisse Ste-Croix : à 20h Les Essarts & Ste Cécile
Paroisses St Etienne de Grammont et St Pierre des Deux Lays : à 19h à Puybelliard, célébration pour les enfants et leurs familles.
Paroisse St Etienne de Grammont : à 20h30 à Mouchamps
Paroisse St Pierre des Deux Lays : à 20h30 à Bournezeau et Chantonnay
Jour de Noël : dimanche 25 décembre :
Paroisse Ste-Croix : à 11h Les Essarts
Paroisse St-Etienne-de-Grammont : à 11h à Mouchamps
Paroisse St-Pierre-des-Deux-Lays : à 11h à Chantonnay

- Pèlerinage Diocésain à Lourdes du 17 au 21 avril 2017
« Le Seigneur fit pour nous des merveilles »
Nous sommes tous pèlerins : personnes malades, âgées, handicapées, hospitaliers, accompagnants, jeunes, groupe « joie de vivre » mais aussi les personnes seules et les couples. Nous sommes envoyés, nous nous mettons en route comme Marie vers Elisabeth.
Clôture des inscriptions le 10 février 2017.
L’Hospitalité Vendéenne fait appel à de nouveaux hospitaliers(ères)
pour le service de nos frères dépendants afin de leur permettre de faire pèlerinage. Renseignements : 02.51.44.15.03. ou 02.51.40.41.29.

Annonces paroissiales



- Célébrations du sacrement du pardon. Pour le temps fort de l’Avent, deux célébrations communautaires sont proposées. A la suite de ces célébrations, ceux qui le désirent pourront vivre la rencontre personnelle avec un prêtre pour recevoir le pardon sacramentel.
Jeudi 8 décembre, 15h à Mouchamps
Vendredi 9 décembre, 20h, à Chantonnay.

Et Présence d’un prêtre, le samedi 17 décembre, en l’église de Chantonnay, 10h à 12h et en l’église de Mouchamps, 11h à 12h.

- Concert de Noël, proposée par l’Hospitalité Vendéenne doyenné de Chantonnay, le dimanche 11 décembre, 15h en l’église de St Vincent Sterlanges avec « 4 voix en musique » et « les compagnons de l’Arguignon » de St Germain de Prinçay.

- Concert. Samedi 17 décembre 2016 à 15 h en l’Eglise St-Pierre de Chantonnay, "CONCERT DE NOEL", organisé et donné par "l’Ensemble Vocal Arpège" de Chantonnay, accompagné de la chorale "Olicante" des Essarts. Entrée libre.

- Veillée – concert, « La joie de Noël », proposée par les paroisses St Etienne de Grammont et St Pierre des Deux Lays, le dimanche 18 décembre à 17h30 à la salle Les Nymphéas à Mouchamps.
N’hésitez pas à venir, vous y serez les bienvenus ! Ce concert qui consiste à jouer dans un style actuel des chants de Noël - soit des reprises de traditionnels, soit des nouveautés - s’adresse à un public familial, petits et grands. L’entrée est gratuite.

- Fête de Noël. Veillée. 4 célébrations de la veillée de Noël, le samedi 24, sont programmées pour les deux paroisses. Mouchamps, Bournezeau et Chantonnay à 20h30. Et une célébration à Puybelliard à 19h, cette 4ème célébration est à destination des enfants et de leurs familles. Merci à tous de respecter cette « règle du jeu ». L’église de Puybelliard n’est pas extensible !