Bulletin de février 2017

popularité : 12%

Le 23 avril et le 7 mai verront le scrutin pour élire le futur Président de la République, et les Législatives suivront les 11 et 18 juin, ce qui fait de 2017 une année importante pour notre pays.

Après la primaire de la Droite et celle de la Gauche, sans oublier les autres candidats, les différents moyens de communication nous informent copieusement sur les programmes des uns et des autres.

A chacun désormais d’écouter, de comprendre et de choisir, puisque nous avons cette chance de pouvoir voter et de le faire en toute liberté.

Les évêques de France ont tenu aussi à prendre la parole dans une lettre à tous les catholiques, puisque nous sommes des citoyens à part entière au milieu de nos contemporains, et que nous ne pouvons pas nous désintéresser de ce qui touche à la vie en société, à la dignité et à l’avenir de l’homme.

Les évêques s’adressent à tous les habitants de notre pays parce qu’il est fragilisé, et que c’est ensemble que nous pourrons nous atteler à le refonder.

Jean-Marie Bounolleau, curé de St Pierre-des-Deux-Lays et St Etienne-de-Grammont, nous présente ce texte et donne dans les lignes qui suivent des éléments pour entrer dans la réflexion de nos évêques.

Abbé Jean BUTON

Devant ce que la politique donne à voir, notamment en cette période pré-électorale, il y a comme un cri du cœur qui surgit en nous : « La politique, ce n’est pas çà ! ». Il y a une aspiration pour autre chose. La politique ce n’est pas que ce qui se joue au travers des médias, ou pour gagner les présidentielles !

Les évêques, en juin dernier, ont publié – comme ils l’ont fait avant presque chacune des élections – « quelques éléments de réflexion », un texte bref pour aider à repérer quelques-uns des enjeux cruciaux pour l’avenir de notre pays.
« Mais, écrivaient-ils quelques mois plus tard, il nous faut aller plus loin ».
Il leur a semblé que leur contribution devait être plus consistante encore, c’est pourquoi ils ont proposé un texte plus développé, Dans un monde qui change, retrouver le sens du politique (Ed. Bayard, Cerf, Mame, octobre 2016), parce que [bleu marine]« au-delà des échéances politiques à venir où les débats de fond risquent toujours de devenir otages de calculs électoraux, c’est à une réflexion plus fondamentale sur le politique en lui-même qu’il nous semble urgent d’inviter. (…)Nous ne pouvons pas laisser notre pays voir ce qui le fonde risquer de s’abimer gravement, avec toutes les conséquences qu’une société divisée peut connaître. C’est à un travail de refondation auquel il nous faut, ensemble, nous atteler. »[/bleu marine]

L’enjeu est bien là ! C’est à un investissement autour du sens, des valeurs, d’un horizon commun, de [bleu marine]« ce qui fonde notre pays »[/bleu marine] qu’il faut s’atteler, pour « renouer, retisser le contrat social ».
Si « la société fonctionne en ondes courtes, le politique quant à lui doit émettre en ondes longues ! » Distinction à faire entre LE politique et LA politique, entre [bleu marine]« la recherche du bien commun et de l’intérêt général qui doit trouver son fondement dans un véritable débat sur des valeurs et des orientations partagées, (…) l’existence d’un nous qui dépasse les particularités »[/bleu marine], et la politique qui [bleu marine]« désigne les activités, les stratégies et les procédures concrètes qui touchent à l’exercice du pouvoir. »[/bleu marine]

Ce débat à avoir en société, pour permettre de mieux vivre ensemble, avec la conviction que de vraies solutions émergeront [bleu marine]« du dialogue, de l’écoute et de l’engagement de tous, »[/bleu marine] nécessite, tout d’abord, de porter [bleu marine]« un regard lucide sur la situation. »[/bleu marine]

D’où la construction de ce document en dix chapitres courts, abordant différents aspects de notre société qui, aujourd’hui, mettent à mal la cohésion nationale. Ce sont, entre autres, ces paradoxes qui[bleu marine] « étouffent les potentialités »[/bleu marine] existantes, le sentiment donné aux jeunes[bleu marine] « que la société n’a pas besoin d’eux »[/bleu marine] ou encore la crise que traverse notre système éducatif.

Et en annexe, pour chaque sujet abordé, quelques questions proposées par les évêques, toujours dans cet objectif de nourrir le débat pour servir LE politique, cet horizon de sens.

Parce qu’il s’agit bien, selon le titre de cet ouvrage, de retrouver, dans un monde qui change, le sens du politique, comprenant que nous ne pourrons le retrouver qu’ensemble, moyennant une réflexion et un débat communs, en repérant les carences mais également les potentialités de notre société d’aujourd’hui.

Abbé Jean-Marie BOUNOLLEAU

Une soirée est proposée pour aller plus avant dans
la connaissance de ce texte
et réfléchir sur tel ou tel
des dix points exposés
par les évêques,
 
Le jeudi 23 février
 
à 20h30,
Espace St Vincent de Paul
de Chantonnay.

Comme chaque année, c’était en janvier, la Semaine de prière pour l’Unité des Chrétiens nous interpelle sur notre attention à nos frères chrétiens, que nous soyons protestants, orthodoxes, évangéliques, catholiques … Frère John de Taizé nous invite à aller à la rencontre de l’autre.

Être sous le même toit


Le prieur de Taizé aime à dire à ceux qui viennent : « être sous le même toit ! »… Une fois qu’on a compris que les différentes communautés chrétiennes ne sont pas comme des camps placés les uns en face des autres, en concurrence ou dans l’indifférence mutuelle, mais que Dieu nous a déjà réunis dans son Église, qui ne peut être qu’une, du coup s’ouvre une voie de réconciliation.

Les problèmes qui restent - théologiques, pastoraux, pratiques - peuvent dès lors être traités et résolus ensemble, parce que nous avons saisi qu’à un niveau plus essentiel nous appartenons tous au Fils unique de Dieu.

Sur cette terre il y aura toujours des approches différentes, mais dans la mesure où nous comprenons que notre unité en Christ est plus importante que nos perspectives partielles, nous devenons capables d’allier l’urgence de la réconciliation à la longue patience nécessaire pour donner des formes appropriées à notre communion.

Évidemment, tous les croyants n’ont pas l’avantage de vivre dans un lieu comme Taizé, où l’on côtoie quotidiennement d’autres croyants de toutes origines. Mais tous peuvent chercher des occasions pour se rencontrer et pour connaître la foi les uns des autres.Il est essentiel de ne pas faire cette connaissance seulement en mettant pour ainsi dire les différents éléments les uns en face des autres, comme s’il fallait choisir entre eux. Il s’agit plutôt de chercher à comprendre l’autre de l’intérieur, d’entrer le plus possible dans sa démarche de foi.

C’est pour cela que des contacts personnels, et non pas seulement intellectuels, s’avèrent essentiels, car ils permettent de saisir sur le vif la foi vécue par nos frères et nos sœurs.

Lentement, par ce travail de compréhension mutuelle, nos propres cœurs s’élargissent jusqu’à saisir « avec l’ensemble du peuple de Dieu, combien l’amour du Christ est large et long, haut et profond … et à être ainsi remplis de toute la richesse de Dieu » Ep3,18s.

On découvre l’Eglise une et sainte, « dans toute sa beauté, pure et sans défaut, sans tache ni ride ni aucune imperfection » Ep5, 27, telle que Dieu la voit, mais qui est le plus souvent voilée par nos inconséquences.

Souhaitons que l’on puisse redécouvrir l’urgence de la réconciliation et de l’exprimer en se mettant « sous un même toit », afin de faire connaissance, de partager et avant tout de prier comme les membres d’un seul corps.

Frère John, de Taizé

Le dimanche 18 décembre 2016 a eu lieu sur Mouchamps un concert de Noël par le groupe Sensasion (musique pop/folk/rock). La salle était pleine, il a même fallu rajouter des chaises sur les côtés pour assoir tout le monde. Il y avait beaucoup d’enfants. C’était un plaisir de voir les tous petits danser au son de la musique. Pendant une heure et demie, le groupe nous a fait réfléchir et chanter sur les différents personnages de la crèche. Un écran était à disposition pour suivre les refrains et nous montrer la crèche sous forme de dessins naïfs.

Certains chants très classiques ont été interprétés au son de la guitare électrique. C’était une façon dynamique et moderne de nous préparer à Noël, tout en gardant un esprit très fervent. Ça change des habitudes et cela a bien plu au public puisque le groupe a été rappelé. Pour finir, un verre de l’amitié a été échangé.

Un grand merci pour ceux qui ont organisé ce concert et merci bien sûr aux musiciens !

Louise

Informations Diocésaines

- CONFERENCE « Catholiques et protestants, célébrer ensemble la "Réforme de 1517" » avec père Franck Lemaitre : jeudi 2 février à 20h30 - ICES - La Roche-sur-Yon. Organisé par conférences Eglise et Société.

- CONFERENCE « A la rencontre des autres religions » : samedi 4 février, de 9h à 17h30 - Lycée Notre-Dame du Roc (rue Charlemagne)
La Roche-sur-Yon.

- LES MARDIS DE CHAILLE : « Vivre avec les personnes plus fragiles » avec le père Jean-Marie BOUNOLLEAU : mardi 7 février, de 9h30 à 16h30 - centre spirituel l’Immaculée de Chaillé-les-Marais.

- 12 février 2017 : DIMANCHE DE LA SANTÉ.
Ce dimanche a pour thème "Choisis la Vie".
Heureux qui marche dans la Loi du Seigneur.
Dans chaque communauté chrétienne du doyenné, la liturgie de ce dimanche sera vivante et vivifiante. Qu’elle soit vitale pour chacun de ses membres. Qu’elle nous aide à mieux connaître Celui qui nous transforme pour être au plus près des uns et des autres, que l’on soit malade,
handicapé, plus âgé, soignant, visiteur, aidant.

- Jeudi 23 février : Espace Saint Vincent de Paul, 20h30 à Chantonnay. « Dans un monde qui change, retrouver le sens du politique ». Soirée réflexion, à partir du texte des évêques, proposé avant les échéances électorale à venir.

- COLLOQUE « Terre de chrétienté, terre missionnaire - Le diocèse de Luçon 1817- 2017 » : du lundi 27 février au mardi 28 février, 9h-17h ICES - La Roche-sur-Yon.

- HOSPITALITÉ VENDÉENNE : Les hospitaliers du doyenné de Chantonnay ont le plaisir de vous accueillir le dimanche 19 mars, à une journée de partage et de prières. Messe dominicale en l’église de Chantonnay à 11h, puis verre de l’amitié suivi du repas à la salle des Sources à Saint Mars des Prés.
Inscription pour le repas, contacter : Jocelyne Bertaud (02.51.91.49.37. ou famille.bertaud296@orange.fr), Gilbert Villain (06.19.12.08.85. ou villain.gilbert@laposte.net).
Prochain pèlerinage : du 17 au 21 avril 2017

Annonces St Pierre des deux Lays

- Collecte paroissiale : Un prochain bulletin vous présentera la somme collectée et les comptes de la paroisse. Merci pour votre participation à la vie de la paroisse.

- Le dimanche des familles  : est proposé aux enfants de 3 à 10 ans et à leurs parents. Le principe de ces dimanches, c’est de permettre aux familles, de se retrouver au cours de la messe dominicale habituelle. Des mamans et des catéchistes prennent en charge les plus petits pour un éveil à la foi et les plus grands pour un partage de l’Evangile. Rejoignant ensuite, la communauté paroissiale, ils peuvent parfois participer à un geste en rapport avec le temps liturgique et les textes du jour.

Nous aimerions que ces rassemblements en famille, permettent à ceux qui n’ont pas l’habitude de venir à la messe, de mieux y trouver leur place. Bref, c’est une occasion d’offrir ce que nous sommes (avec nos joies, nos difficultés, nos talents…). De dire tout simplement merci à Dieu.

Prochains rendez-vous : Les dimanches 5 février et 5 mars dans les églises de Chantonnay et de Mouchamps, à 11h.

- Dimanche 26 février : Fête de l’alliance à Chantonnay pour la paroisse St Pierre des deux Lays. Les couples qui, cette année arrivent à un anniversaire de mariage sont invités à le fêter avec l’ensemble de la communauté paroissiale et avec les couples qui vont se marier cette année. Merci de vous faire connaître au presbytère de Chantonnay

- Entrée en carême : le mercredi des Cendres, 1er mars. Deux célébrations programmées : 11h30 à St Germain et 18h30 à Chantonnay.
Un feuillet rassemblant les diverses propositions pour vivre ce temps fort sera mis à votre disposition.

- L’offrande demandée pour une messe est de 17,00€
Si vous souhaitez donner des intentions de messes pour le prochain bulletin
Veuillez le faire au plus tard le dimanche 12 mars 2017
A noter : Le calendrier des messes est régulier, pensez à bien vérifier vos dates avant de déposer votre demande. Sinon elle sera reportée au mois suivant ou à une autre célébration de la paroisse