Bulletin d’août 2018

popularité : 8%

Émerveillement des deux femmes devant le mystère de l’action de Dieu à l’œuvre en chacune d’elle.

15 août, Assomption de la Vierge Marie

L’Église est en fête. La joie est au rendez-vous. Joie de Jean qui tressaille dans le sein de sa mère. Joie de Marie qui exulte. Joie d’Elisabeth devant sa cousine qui vient la visiter. Joie de la rencontre. Joie démesurée de deux personnes qui croient à la parole du Seigneur. La promesse de Dieu s’accomplit. À Dieu tout est possible ! Magnificat !

Regardons ce détail de la « Visitation », vitrail du XIIème siècle de la cathédrale de Chartres.

Il y a beaucoup de réserve dans cette rencontre entre Marie et Élisabeth. Alors que d’autres représentations de la Visitation sont plutôt démonstratives – on y voit les deux cousines qui se tiennent chaleureusement par la main – ici, les deux femmes font preuve d’une grande pudeur. Ce n’est pas l’émotion des retrouvailles que le concepteur de l’image a cherché à exprimer, mais plutôt l’émerveillement des deux femmes devant le mystère de l’action de Dieu à l’œuvre en chacune d’elles. Par différents moyens, il attire discrètement notre attention sur le sein de chacune des cousines, où un enfant est en gestation. Le mouvement des mains des deux femmes dégage leur manteau et nous permet de distinguer, sous la robe verte de l’une comme sous le rouge de l’autre, le ventre qui commence à prendre un peu de rondeur. Les regards de Marie et Élisabeth ne se croisent pas, mais chacune a les yeux tournés vers la vie naissante chez l’autre. Dieu accomplit sa promesse ; les deux femmes en sont à la foi les actrices et les premiers témoins. En Marie monte un chant d’action de grâce. Luc 1,39-56

VACANCES … VOUS AVEZ DIT VACANCES ?


Je m’appelle Alexandre et j’ai 16 ans. Je suis à la MFR (Maison Familiale Rurale) de Pouzauges depuis 2 ans. Je rentre en septembre à la MFR de Mouilleron-en-Pareds pour 3 ans en BAC Pro agroéquipement.
Je ne pars pas en vacances car je n’aime pas ça. L’été, je préfère aider mes parents ou des voisins dans leur ferme plutôt que partir en vacances.
Je suis passionné de matériels agricoles ; j’adore conduire les engins et travailler dans les cultures.

Alexandre

Étudiante de 23 ans, je travaille chaque été depuis plusieurs années. J’ai besoin de ces salaires pour financer ma vie quotidienne pendant mes études, et que la charge de mes parents soit moins lourde. Les années précédentes, j’ai été employée pour des travaux agricoles, puis comme employée de service dans une colonie, et en tant que veilleuse de nuit dans une maison de retraite. Cette année, je travaille dans une entreprise agro-alimentaire. Je découvre donc le monde de l’industrie. Les conditions sont dures : embauche tôt le matin, travail dans le froid, gestes répétitifs … Un des points qui me pèse le plus, pour moi mais surtout ceux qui le subissent toute
l’année, c’est de ne jamais connaitre à l’avance l’heure à laquelle on débauchera : parfois dès 12h30 ou 15h ou 17h … Nous sommes dépendants des commandes et de la volonté des responsables. Nous découvrons l’ampleur de la tâche au fur et à mesure.
Je découvre aussi les relations de travail : l’accueil en tant que saisonnier, l’entraide, les conseils ... mais aussi la défiance, voire le rejet des travailleurs étrangers. Si une grande partie de mon été sera occupée par cet emploi, j’envisage malgré tout de prendre quelques jours de vacances : le moyen pour moi de faire une pause avec mon copain avant de repartir pour une nouvelle année scolaire.

Rose

Les vacances à la ferme.

Je m’appelle Barbara. Avec mon mari Jérôme, nous avons la chance d’avoir quatre enfants, Alexandre, Simon, Marie et Jeanne.
Nous sommes arrivés à Chantonnay il y a plus d’une dizaine d’années pour nous installer en tant qu’éleveurs de chèvres laitières. Nous travaillons en couple sur la majorité des travaux comme la traite et les travaux des champs. Nous sommes passionnés par notre travail, même s’il peut être difficile et contraignant. L’une de ces contraintes est le fait que nous ne puissions pas profiter de plusieurs semaines de vacances.

Il nous est compliqué de se faire remplacer tous les deux. Mais nous avons le bonheur de pouvoir profiter pleinement de la vie de nos enfants. Nous sommes présents et à leur écoute le soir, pendant les vacances scolaires et quand ils sont malades. Nous les voyons grandir et évoluer auprès de nous. Nous avons également la chance d’être proches de la nature et des animaux. Les enfants et nous-mêmes aimons être dehors à bricoler, à jardiner, et à travailler ! En fait, chez nous, on ne s’ennuie pas pendant les vacances même si on ne part pas !

Barbara

SECOURS CATHOLIQUE


Le 20 juin, le Secours Catholique de Chantonnay/Mouchamps avait invité les bénévoles et les bénéficiaires pour une journée de partage et de convivialité. La découverte du patrimoine de Puybelliard et le repas partagé ont permis de resserrer les liens entre toutes les personnes présentes.

FOI ET LUMIÈRE


Comme tous les mois, à Foi et Lumière, la rencontre est une fête !!! 
« Venez et voyez »

FÊTE du JEU ACE


C’est avec beaucoup d’entrain que les enfants en club ACE (Action Catholique des Enfants) se sont retrouvés le mardi 26 juin après l’école, pour leur fête annuelle du jeu. Avec leurs copains, copines, invités pour l’occasion, ce n’est pas moins d’une trentaine d’enfants qui s’est affairée autour de bricolages et de jeux divers. « Plus fort ensemble » ils ont créé, « Plus fort ensemble » ils ont joué, « Plus fort ensemble » ils se sont défoulés.

CONFÉRENCE SPECTACLE pour HAÏTI


280 personnes ont assisté à ce moment de solidarité organisé par des vendéens afin de venir en aide, par le biais de la fondation Franpierre Haïti, au Frère Francklin Armand pour la population d’Haïti. Cette soirée a eu lieu le vendredi 15 juin, salle du Vallon de Sainte-Florence. Sans faire les choses à la place des Haïtiens, l’association doit les aider à devenir autonomes en les formant aux métiers d’avenir. Une aide permettant de favoriser l’entreprenariat, de participer au financement des écoles, d’aider la population à développer des solutions durables et pérennes et de contribuer au développement économique du pays.

SOIRÉE avec Brigitte et Jean-Paul Artaud


120 personnes présentes ont apprécié de voyager au Népal et en Inde, le samedi 23 juin, à travers les chansons, reportages et témoignages. À la fin du spectacle, accompagné de sa femme et ses deux enfants, tous costumés pour la circonstance, un jeune hindou est venu faire partager les coutumes de son pays, un échange riche de simplicité et d’humour.
Grâce à la générosité et l’intérêt porté, l’association layidou va poursui-re ses actions en Afrique et en Asie, particulièrement en Inde et en Éthiopie, dans le domaine de l’éducation et la santé des enfants.

Prendre le temps de … se rassembler

Le dimanche rassemble. C’est vrai au plan chrétien par la messe du dimanche, comme pour la vie de famille, avec les fameux « repas de famille », même si beaucoup de personnes connaissent aussi la solitude. Le dimanche permet de se retrouver après la dispersion de la semaine et avant que chacun ne reparte vers ses propres activités. Une famille, une communauté ne peuvent exister sans ce minimum de convivialité, de temps partagé, d’échanges. En ce sens, le repos dominical s’avère indispensable. 

Grottes de Lourdes

Reconnaissez-vous la « grotte de Lourdes » de votre paroisse ?

Celle de La Barillère à Rochetrejoux,

celle de La Ricotière à Saint Vincent-Puymaufrais,

celle des Essarts … Chacune de ces grottes a son histoire.

Elles sont le lieu de rassemblement de la communauté chrétienne, habituellement le 15 août pour Sainte-Croix, et autour du 8 septembre pour les deux autres paroisses, le 1er dimanche de septembre pour Saint Pierre-des-Deux-Lays et le 2ème dimanche pour Saint Étienne-de-Grammont.

Paroisse St Pierre des Deux-Lays

- Marcel Bidaud, jusque-là prêtre coopérateur pour les deux paroisses de St Pierre des Deux Lays et St Etienne de Grammont, devient prêtre auxiliaire pour les deux mêmes paroisses. C’est simplement la prise en compte que les prêtres – comme tout un chacun ! – avancent en âge. Etre prêtre auxiliaire, c’est continuer à rendre des services à la mesure de son âge et de ses possibilités. Louis-Marie Roy et Marcel Bidaud sont prêtres auxiliaires (plus de 75 ans).

- Dimanche 2 septembre : pèlerinage à la Ricotière à St Vincent Puymaufrais.
Messe à 11 H, suivie du verre de l’amitié et du pique-nique. A 15 H prière mariale.
Cette année, la prédication sera assurée par des femmes de l’ACF (Action Catholique des Femmes). Quelques-unes sont venues à la rencontre de l’équipe pastorale de doyenné en mai dernier pour présenter leur réflexion « pour la juste place des femmes dans les instances décisionnelles de l’Eglise ». Elles pourront nous témoigner comment, à leur manière, et en équipe de mouvement, elles prennent l’initiative, s’impliquent, accompagnent, fructifient, fêtent… Sur notre doyenné, il y a deux équipes ACF.

- CALENDRIER DES ÉQUIPES LITURGIQUES

 Messe 05/08/2018 Préparation le 25/07 équipe 6 Chantonnay
 Messe 12/08/2018 Préparation le 01/08 équipe 1 Bournezeau
 Messe 15/08/2018 Préparation le 01/08 équipe 2 Chantonnay
 Messe 19/08/2018 Préparation le 08/08 équipe 3 Chantonnay
 Messe 26/08/2018 Préparation le 16/08 équipe 4 Chantonnay
 Messe 02/09/2018 Préparation le 22/08 équipe 5 Chantonnay
 Messe 09/09/2018 Préparation le 29/08 équipe 6 Bournezeau
 Messe 16/09/2018 Préparation le 05/09 équipe 1 Chantonnay