Saint Mars des Prés

popularité : 39%

.St Mars des Prés (850 hectares, environ 350 âmes), est bordé par le Grand Lay et traversé par son affluent l’Arquignon. La paroisse s’enracine dans un prieuré fondé en 602 par des moines venus de Noimoutier en remontant la vallée du Grand Lay. La paroisse doit son nom à St Médard, premier évêque de Noyon, au VIème siècle.

..Au chateau de Dinchin, le roi Louis XI signa , en 1472, l’ordonnance qui exemptait d’impôts Chaumois et Sablais, à charge pour eux d’entretenir et de fortifier leur port.

La révolution n’eut pas besoin d’une grande imagination pour "rebaptiser" la paroisse Prairial. La croix de Ponsay garde le souvenir des habitants massacrés par les collonnes infernales en 1793. Elles incendièrent aussi l’église.

...Refusant d’être rattachés à Sigournais, les paroissiens la rebâtirent, modeste comme une chapelle, à cause de l’exiguité et de leurs ressourses, mais fiers de dresser, du fond de la vallée, sa flèche d’ardoise. C’est dans ce paysage, qui inspira le peintre Vendéen Raphael Toussaint, que se déroulera une paisible histoire semblable à celle de toutes les paroisses vendéennes.

...Dans son cimetière, on peut voir la tombe de Louis Dominique Ussault (1767-1847), qui commanda dans les armées vendéennes et finit sa vie au chateau de Dinchin.

.Elle garde aussi, au hameau de la Roche, la maison natale de l’un de ses fils, à la fois le plus illustre et le plus humble, Elie Jarosseau (1858-1941), missionnaire capucin, puis évêque des Gallas en Ethiopie.

Le 12 juin 1964, la commune à fusionné avec son chef lieu de canton, Chantonnay.

...Et le jour de la Pentecôte, 18 mai 1997, la paroisse est devenue un "relais" de la paroisse Saint Pierre des deux Lays.


Commentaires

lundi 25 février 2013 à 16h56
lundi 9 avril 2012 à 07h43