Bulletin de mars 2011

popularité : 16%

PERMANENCES du lundi

07/03 Gaby PREAU 02 51 46 89 83
14/03 André PASQUIER 02 51 05 24 78 ou 06 77 06 34 20
21/03 Charles BARBIER 02 51 94 30 25
28/03 Henri GAUTRON 02 51 94 30 25 ou 06 86 86 20 78
04/04 Jean BUTON 02 51 66 29 61
11/04 Joseph BOISSEAU 02 51 40 71 33

Propositions pour vivre le Carême

  • A l’initiative de chaque relais, de chaque communauté de proximité ou d’équipe

- Comme cela a été initié pendant le temps de l’avent, nous souhaitons que des équipes de Partage d’évangile se constituent
Une équipe de partage d’évangile, Comment ça marche ?
3/4/5 personnes (relation d’amitié, de quartier, de voisinage, de relais) à l’heure que vous voulez, le jour que vous voulez, pour lire et échanger en toute simplicité sur l’évangile du dimanche suivant, (une heure, café compris). Dans le fond des églises, vous trouverez un guide.
- Chemin de croix possible dans chaque église le vendredi.
Des déroulements de chemin de croix seront mis à votre disposition dans les églises.

- Pour la Communauté St Mars / Sigournais, Chemin de Croix à Sigournais les 11/03,25/03, 8/04,22/04 à St Mars les 18/03, 1/04, 15/04
- Par ailleurs, un livret diocésain contenant la traduction du livre des Actes des Apôtres et une sélection des « merveilles » recueillies d’octobre 2009 à mai 2010 sera à votre disposition pour la modique somme de 1 €. A utiliser personnellement ou en équipes.

- Pour les internautes, possibilité d’une retraite de carême en ligne avec les frères dominicains de Lille. Une méditation, un temps de prière, un accompagnement... « Eveille-toi, o toi qui dors » www.retraitedanslaville.org

- Propositions diverses

Mercredi 9 mars : Célébration d’entrée en carême avec le rite des cendres 10h30 à St Mars 18h30 à Chantonnay et Bournezeau

Dimanche 13 mars 1er dim. de carême : Théâtre : « Vous leur direz... » sur la vie de l’abbé René G1RAUDET 15h00 - salle du Sully à Chantonnay. (complet)

Jeudi 31 mars : Soirée « Jeûne » et échange autour du film « DES HOMMES ET DES DIEUX » à l’amphi du lycée Ste Marie à Chantonnay 18h30-20h30 : visionnement du DVD « DES HOMMES ET DES DIEUX »
20h30-21h00 : légère collation 21h00-22h00 : échange débat sur le film

Les propositions pour la Semaine Sainte vous seront données dans le prochain bulletin Voir d’autres propositions dans la page info du doyenné.

Réunion M.C.R. du mois de Mars

Date Heure Équipe de Lieu
14/03 14 h 30 St Hilaire le Vouhis Salle du relais paroissial
15/03 14 h 30 Chantonnay et St Philbert du P. Espace Saint Pierre
17/03 14 h 30 Puybeiliard Sacristie
18/03 14 h 30 St Mars des Prés et Sigournais Salle St Thomas (St Mars)
25/03 14 h 30 Bournezeau Salle l’Etoile (messe 16h00)

PRÉPARATION PREMIÈRE COMMUNION

Les familles sont invitées au second temps de rassemblement : le Dimanche 20 Mars au lycée Sainte Marie, de 9hl5 à llh, suivi de la célébration à l’église de Chantonnay. Le thème de la matinée est : « Comment Dieu est-il présent dans nos vies ? »
Les enfants vivront un 3eme temps fort entre eux le Samedi 2 Avril toute la journée, au lycée Sainte Marie de 1 Oh à 17h.

Bournezeau et St Vincent Puymaufrais

Equipes liturgiques :
6 mars : n°3- 13 mars : n°4- 20 mars : n°l- 27 mars : n°2-
Temps de prière du Carême : 24 mars à 20h00 à St Vincent Puym.

BAPTÊMES CÉLÉBRÉS SUR LA PAROISSE

30/01 Bournezeau Emmie, fille de Thomas BOISSINOT et d’Anne FETIVEAU
3/02 Bournezeau Julie, fille de Thomas PEROCHEAU et de Vinciane PERAUDEAU

SÉPULTURES CÉLÉBRÉES SUR LA PAROISSE

14/01/11 Bournezeau Gérard MANDIN
27/01/11 Chantonnay Maurice GODREAU
29/01/11 Chantonnay Marion PETIEU
02/02/11 St Mars des P. Georgette GODARD
08/02/11 Bournezeau Gérard JULLION
12/02/11 Chantonnay Léona NETTER
15/02/11 St Hilaire le V. André LALLEMAND
15/02/11 Chantonnay Louis DAVID

En mars...

  • En mars, c’est Le printemps ... on le sait par cœur ! En mars 2011, c’est aussi le début du carême. Il s’ouvre au mercredi des cendres, pour 40 jours « ouvrés » plus les dimanches ...
  • Le carême est un temps, non pas d’abord pour prendre la mesure de nos péchés, mais de la grandeur à laquelle Dieu nous appelle. Un temps, non pas d’abord pour dompter notre corps - ce n’est pas un animal sauvage ! - mais un temps pour libérer notre cœur et lui permettre d’épancher toutes les ressources d’amour et de solidarité que Dieu nous a confiées. Un temps pour nous retremper dans l’eau de notre baptême et reprendre conscience de notre nature d’enfant de Dieu, et de frères de ... nos frères ! Pour réaliser cela, les « efforts de carême » ne sont pas inutiles pour concrétiser notre attention.
  • Pour remplir notre carême, ce numéro de « vivre en Église » nous donne...
    -  des éléments de réflexion sur le carême chrétien ;
    -  des échos du CCFD-Terre Solidaire dont c’est le 50ème anniversaire cette année et qui a mission de nous sensibiliser à la solidarité internationale au 5ème dimanche de carême ;
    -  des témoignages sur les JMJ en cours de préparation.
    Bonne lecture, et bon carême
    L’équipe du bulletin

Carême le temps des Actes

  • En moi il y a des comportements intolérables qui traduisent l’emprise du péché sur les paroles et sur les gestes.
  • En chacun il y a la tentation permanente de se construire un univers où il décide ses propres lois, sans autre référence que soi, établissant lui-même ce qui est bien et ce qui est mal, s’éloignant de Dieu et de sa Parole. Autour de nous il y a des situations insupportables qui mettent en cause l’humanité de nos frères, leur enlèvent toute dignité et les maintiennent dans la misère. Il y a des attitudes qui montrent que nous sommes déroutés, que nous avons quitté la route, que nous avons détourné le but du voyage, que nous avons inversé le sens des êtres et des choses et que nous vivons hors Evangile.
  • Le Carême est le temps où prenant clairement conscience des situations insupportables, des comportements intolérables et des permanentes tentations en nous et autour de nous, nous décidons de retourner à l’Evangile ! Mais est- il possible de se situer en Evangile sans passer aux actes ? On ne rêve pas l’Evangile, on le pratique ! Dès lors, le Carême devient le temps des actes ! Le croyant s’entraîne intensément à agir selon l’Evangile, à transformer son comportement, à renouveler ses façons d’aimer, à regarder le Christ, à se tourner vers ses frères de la terre et à courir vers eux.
  • Voici donc quarante jours pour prendre le goût de l’Evangile du Christ et ne plus le perdre ! Quarante jours pour accueillir l’Esprit du Christ qui nous fera entrer dans la Passion de l’Evangile et produire des actes, comme des fruits annonçant un monde et des vivants enfin parvenus à la mesure rêvée par Dieu ! Quarante jours pour agir, pour se convertir, pour prier, pour aimer, pour donner, pour pardonner et ainsi passer dans la vie !

Cendres

Tu m’as confié l’amour et le don,
Tu m’as confié la paix et le pardon,
Tu m’as confié la lutte et le salut du monde,
Tu m’as confié la joie et l’avenir du monde.
Et je les convertirai en terre à semailles.
Car mes cendres sont la terre nouvelle
Qu’il m’appartient de créer et d’habiter.
Vois, Seigneur, c’est tout ce qui me reste du bel héritage à moi confié.
Pourtant, Seigneur à tes yeux, je crois, rien n’est jamais joué
Et même Les cendres et les résidus gardent la puissance de germer.
Mes cendres fertilisées par ta grâce seront ma terre renouvelée
Où l’Evangile étendra ses racines largement.
Vois, Seigneur, les cendres sur mon front et dans mes mains
Sont déjà la promesse de la moisson à venir !

Textes et poème de « Saison » de Charles Singer

CCFD

CCFD-Terre Solidaire dont c’est le 50éme anniversaire cette année et qui a mission de nous sensibiliser à la solidarité internationale au 5ème dimanche de carême.

L’être humain est fait pour le don

  • « Vous n’êtes pas sous l’emprise de la chair mais de l’Esprit, puisque l’Esprit de Dieu habite en vous. » (Rm 8,9) Pour le CCFD, en cette année du 50ème anniversaire de sa fondation à l’initiative des évêques de France, cette phrase de la lettre de Saint Paul aux Romains, que nous lirons le cinquième dimanche de Carême, résonne d’une manière particulière. En 1961, il s’agissait de donner à manger à nos frères et sœurs qui avaient faim. Avec le temps, nous avons pris conscience de l’importance de l’Esprit, comme une goutte d’eau donnée et versée pour susciter la croissance des semences de vie qui sont la richesse de nos partenaires.
  • Nous nous situons dans le prolongement de cette longue histoire biblique où nous voyons des hommes et des femmes appelés à être attentifs aux rejetés, aux étrangers, aux petits de la société. Le Peuple de Dieu est un peuple de marcheurs qui vont à la rencontre des autres. Il est vrai que cette rencontre bouscule, remet en cause, mais dans l’accueil et l’échange quelque chose de nouveau peut naître, la présence de Dieu peut s’y lire. Une histoire où un homme, le Fils de Dieu, vient partager notre route. Il y rejoint des hommes et des femmes pour vivre avec eux une amitié forte où chacune et chacun va trouver sa place, sa mission, sa manière de servir l’autre.
  • Jésus n’a jamais voulu tout faire par lui-même, mais il a incité, motivé ses disciples à vivre pleinement le service du frère, la charité, comme étant un chemin qui conduit à Dieu. Une histoire où l’Eglise a sans cesse la conviction que ce monde nous a été donné en gérance par Dieu, pour en faire un monde où chacun doit être pris en compte et entrer dans la dynamique du don. Le Pape Benoît XVI nous le rappelle dans sa dernière encyclique : « La gratuité est présente dans la vie sous de multiples formes qui souvent ne sont pas reconnues en raison d’une vision de l’existence purement productiviste et utilitariste.
    L’être humain est fait pour le don : c’est le don qui exprime et réalise sa dimension de transcendance. »
  • Nous trouvons dans la Parole de Dieu le sens profond de nos actions. Ne nous laissons pas abuser par les pensées matérialistes, mais entrons avec espérance dans de nouvelles alliances avec nos partenaires, vivons selon l’Esprit.

Jean-Claude Sauzet
(Aumônier national du CCFD-Terre-Solidaire)

Pour le CCFD terre solidaire, fêter ses 50 ans, c’est avant tout :

Célébrer l’espérance. Pendant tout ce temps, nos partenaires du Sud, confrontés à des situations de pauvreté les plus difficiles, se sont battus pour mettre en œuvre des actions concrètes afin d’assurer le développement de leur pays. Le CCFD-Terre Solidaire est fier d’être à leurs côtés par son soutien financier et son action de sensibilisation de l’opinion publique à l’échelon international.

Partager nos convictions. C’est-à-dire dénoncer l’inacceptable de la pauvreté et de la faim ; affirmer notre confiance dans la capacité des sociétés civiles à être de vrais acteurs de changement ; affirmer inlassablement la dignité éminente de chaque personne humaine ce qui implique, pour chaque femme, chaque homme, un libre accès aux droits les plus fondamentaux.

Inventer le monde de demain. Si la mondialisation est inévitable, elle doit être régulée pour garder un visage humain. Avec ses partenaires du Sud, le CCFD-Terre Solidaire se mobilise pour relever les nouveaux défis de l’humanité et bâtir un monde plus juste et plus solidaire.

Guy Aurenche (Président du CCFD-Terre-Solidaire)

Le 29 janvier, le CCFD-Terre Solidaire fêtait ses 50 ans en Vendée. Ce fut un temps de réflexion, en ateliers, sur les 600 projets réalisés en partenariat par an, avec 15.000 bénévoles : gens d’ici et de là-bas.
A l’heure de la mondialisation, le CCFD-Terre Solidaire a plus que jamais sa place (lère ONG de France).
Ce fut un après-midi festif, d’échange avec toutes les associations partenaires.
Contact La Roche-sur-Yon : 02.51.44.15.28 - ccfd@catho85.org
Contact Doyenné : Jean Gallard (Chantonnay) qui prépare la messe du 5ème dimanche de Carême.

Que sont les JMJ ?

  • Les Journées Mondiales de La Jeunesse (J.M.J.), organisées par l’Église catholique depuis 1986 et ouvertes à tous, réunissent tous les deux ou trois ans les jeunes du monde entier dans une grande métropole, en présence du Pape. Les JMJ sont le plus grand rassemblement de jeunes au monde.
  • Les JMJ sont d’abord un temps d’échange et de rencontre entre jeunes d’horizons divers, qui permet à chacun de « développer son propre dialogue avec le Christ ».
  • Cette rencontre, essentielle, est au cœur de la JMJ : pendant trois jours, les jeunes sont appelés à vivre des temps de Catéchèse et à participer au Festival de la Jeunesse, qui est une expression culturelle, actuelle et dynamique, de la foi. De plus, les jeunes sont invités à rencontrer les habitants du pays hôte lors des Journées en Diocèse, dans la semaine qui précède les JMJ.
  • Les JMJ sont un pèlerinage de la foi : les jeunes quittent leur pays, leurs habitudes, pour prendre un temps de partage et de réflexion sur le sens de leur vie et leur relation avec Dieu. Elles culminent lors du rassemblement de tous les jeunes pour la Veillée avec le Pape et la Messe finale, au cours de laquelle les jeunes sont envoyés dans le monde pour y partager les fruits de leur expérience.

LES JMJ EN DIOCÈSE

  • Depuis septembre, une équipe composée d’une quinzaine de jeunes de Vendée, animée par le père Florent Murzeau, et Clémentine Rongeard, se retrouve régulièrement afin de mobiliser le maximum de jeunes pour partir aux JMJ à Madrid. Répartis en commissions, elles-mêmes attentives aux différents groupes de jeunes susceptibles de partir aux JMJ (mineurs, étudiants, jeunes pro, personnes en situation de handicap, communauté de l’Emmanuel), qui ont pour mission d’organiser les différentes parties du périple espagnol, notamment à travers des rencontres diocésaines. Pour nous permettre d’entrer dans le thème, la province ecclésiastique de Rennes a rassemblé 200 jeunes motivés, appelés ambassadeurs, dans le but de créer une dynamique au sein même des diocèses.
  • Pour la Vendée, deux soirées ont déjà eu lieu, en novembre et février, rassemblant à chaque fois plus de 150 jeunes. Dans une ambiance espagnole animée par le groupe Artemis, nous avons découvert le programme des quinze jours et l’évêque nous a permis d’entrer dans le thème de ces JMJ « Enracinés et fondés en Christ, affermis dans la foi » (Col 2,7). En ce qui concerne notre doyenné, une soirée de présentation aura lieu au Temple de Mouchamps le samedi 12 mars à 19h. (venir avec un pique-nique).
  • Je ne suis pas catholique : puis-je venir ? Organisées par l’Eglise catholique, les Journées Mondiales de la Jeunesse sont ouvertes à tous !
  • Tu partages nos désirs et nos rêves, nos interrogations et nos doutes. Catholique signifie universel !
  • Si tu as le désir de vivre quelque chose de vrai et fort avec d’autres jeunes de ta génération et du monde entier, alors tu as ta place aux JMJ.
  • Après tout, ce sont les Journées Mondiales de la Jeunesse ... pas seulement de la jeunesse catholique !!!

Les jeunes : Thibault, Cécile et Fabienne


Bulletin de mars 2011