Bulletin de novembre 2011

popularité : 13%

Toussaint : Epreuve - Accompagnement

[bleu marine]Toussaint[/bleu marine], qui est pourtant une fête joyeuse de résurrection des enfants de Dieu, nous fait souvent penser à deuil, tristesse, hiver, épreuve, maladie ... et c’est vrai que nul n’est épargné de connaître ces situations de vie. Quand cela nous arrive, on aime bien être accompagné, aidé, écouté ... et l’Église s’est investie dans cette mission de proximité. D’où le thème de ce numéro de novembre : ACCOMPAGNER à travers quatre témoignages d’accompagnants ou d’accompagnés
.saints ?

Tous saints
Seigneur,
Tu m’invites à mettre mes pas dans les tiens
pour te ressembler,
il faudrait que je devienne un saint !
Alors, Seigneur, aide-moi à regarder mes copains
avec tes yeux,
à ouvrir mes oreilles pour écouter mes parents,
à parler doucement à mon petit frère
à te louer, toi qui es toujours à mes côtés !
prière de toussaint d’un enfant

L’accompagnement des personnes en recherche d’emploi

ACTIF EMPLOI est une association intermédiaire. Elle accueille et accompagne 7\des personnes en recherche d’emploi ou de formation et leur propose des missions de travail auprès de particuliers, collectivités ou entreprises durant un parcours déterminé.

L’emploi demeure un vecteur permettant une inscription sociale. C’est pourquoi, le fondement de l’accompagnement des salariés en parcours au sein de l’association ACTIF EMPLOI repose sur le principe que tout salarié, toute personne peut trouver sa place au sein de l’entreprise.

L’association intermédiaire est un outil de médiation entre le social et l’économique, c’est pourquoi l’accompagnement des salariés peut prendre différentes formes : entretiens individuels ou collectifs.

Nous pouvons travailler sur la résolution de difficultés de santé, de logement, de mobilité, mais aussi sur la recherche d’emploi, la réalisation de CV et lettre de motivation, la préparation aux entretiens d’embauché ou encore la recherche de formations adaptées.

L’accompagnement des personnes en recherche d’emploi dans le cadre d’une association comme ACTIF EMPLOI, permet à ces dernières de s’inscrire socialement et professionnellement dans une activité.

Marina, conseillère en insertion professionnelle
ACTIF EMPLOI - Chantonnnay

L’accompagnement par la visite aux malades

La maladie, le handicap, le vieillissement nous touchent tous un jour ou l’autre de notre vie et, à ce moment là, la souffrance physique ou morale, la
solitude peuvent être difficiles à porter.

Beaucoup, individuellement, sont attentifs et rendent visite à des personnes de leur entourage. Dans le Service Evangélique des Malades (S.E.M.), les personnes qui s’engagent dans ce service d’Eglise témoignent de l’amour de Dieu pour ceux qui souffrent. Elles se retrouvent pour partager les joies et les difficultés et réfléchir ensemble.

Personnellement je fais partie du S.E.M. depuis une douzaine d’années, essayant d’être attentive aux personnes malades ou seules en allant les voir à leur domicile, au foyer logement ou à l’hôpital. Avec d’autres, je porte la communion quand la personne ne peut plus venir à la messe comme elle en avait l’habitude. C’est pour elle un réconfort et le moyen de rester en lien avec la communauté.

Cet accompagnement des malades et des personnes âgées demande de l’écoute, du respect, de la discrétion. C’est un moment de partage : celles qui ne peuvent plus sortir demandent des nouvelles de personnes qu’elles connaissent bien mais ne rencontrent plus.

Elles se confient, parlent de ce qui fait leur vie à la maison. Certains disent l’importance des grands parents aux yeux des petits enfants ; d’autres gardent, malgré le grand âge, le goût de la lecture et en parlent. Rencontrer une personne malade, c’est aussi parler avec ses proches qui l’accompagnent au quotidien.

Une personne ne voulait pas de visite. J’ai respecté ce choix sans l’oublier dans mes prières. Je me souviens aussi d’une grand’mère, maintenant décédée, qui se préparait à notre rencontre. Sa joie était visible.
Toutes ces visites aux personnes âgées ou malades m’enrichissent et me font prendre du recul dans une vie mouvementée où l’essentiel peut passer au second plan. Elles m’invitent aussi à l’humilité.

Marie - Bournezeau

L’accompagnement des familles en deuil

Depuis quelques années maintenant, dans chaque relais, se sont constituées les équipes d’accompagnement des familles en deuil. Leur rôle ne se limite pas à la préparation de la célébration religieuse. Les personnes engagées dans ce service entourent les familles dans la peine et sont à leur écoute. Elles peuvent les aider à « vivre leur deuil ».

Personnellement, après une formation étalée sur deux ans, je suis amenée à rencontrer les familles qui viennent de perdre un proche. Depuis six ans, j’en ai accompagné un grand nombre mais, à chaque fois, je ressens toujours une certaine appréhension. Ce n’est pas facile de parler de la mort, ce n’est pas facile d’écouter les gens qui ont beaucoup de chagrin. Qu’elle a été ma motivation au départ ? Je pense que l’accompagnement d’une belle-sœur au cours de sa maladie et de sa fin de vie a été le déclencheur.

Le deuil est une des grandes épreuves de la vie. Quand on perd un être aimé, c’est une partie de soi que l’on perd.

Comment apporter une aide aux personnes en deuil ?

- D’abord par notre présence. Quand on accepte d’être présent, on doit accepter les pleurs, les sanglots et encourager l’expression du ressenti, aider les personnes à se raconter.

- Ensuite par notre écoute. La personne en deuil, a souvent besoin de communiquer, de partager sa peine. L’important, c’est qu’elle trouve auprès d’elle quelqu’un qui l’écoute avec chaleur, générosité et patience. Le plus difficile souvent pour l’accompagnateur est de rester silencieux, d’accepter les moments « creux ». L’endeuillé attend de nous une attitude d’ouverture, d’acceptation.

En pratique, les familles qui viennent de perdre un proche, qu’attendent-elles de nous ? D’abord, elles veulent nous rencontrer, la plupart du temps, au funérarium autour du défunt. Elles nous font part de leur désir pour le déroulement de la cérémonie religieuse. Ensuite, nous décidons d’un lieu et d’une heure pour une rencontre autour d’une table pour le choix des textes, des chants, de la musique.

J’apprécie beaucoup ce temps où la famille parle de ce que leur proche « parti » aimait, les blagues qu’il faisait, les choses importantes auxquelles il tenait ... Souvent, pour un papa décédé ou une maman décédée, les enfants sont tous là et ont à cœur de dire ou de faire quelque chose pour le parent décédé. Cette préparation de la célébration religieuse est un moment fort pour la famille.

En commençant cette rencontre, je pose souvent cette question : Quel mot, quelle phrase choisiriez-vous de dire pour résumer ce que vous voulez garder de votre défunt au fond de votre cœur ? Après un temps de silence, assez long parfois, la discussion est lancée et chacun dit ce qui est important pour lui.

Le travail du deuil est déjà commencé. Au cours de ces rencontres, je découvre auprès de nombreuses familles des richesses de cœur étonnantes, des leçons de vie simple. Le plus difficile pour moi reste de garder le contact avec les familles après la sépulture. Et pourtant, il me parait important d’oser aller voir les personnes qui pleurent un être cher : il ne faut rien dire ou si peu, seulement écouter...

Ce qui m’attire dans ce service d’Eglise, c’est cette forte dimension humaine qui se révèle dans le contact avec les familles à travers l’écoute et le partage. Je crois que l’Esprit-Saint m’accompagne et j’avance avec confiance.

Marie-Ange Gobin - Mouchamps

Divorcée... accompagnée...

Je pensais que notre couple était un couple comme les autres avec de ions moments et des passages plus difficiles. Bref je dirais un couple normal... Un jour le divorce tombe sans l’avoir prévu. Catastrophe, je découvre une souffrance pesante. La solitude, la culpabilité, l’humiliation se posent sur moi, ne voyant aucun moyen de m’en sortir. Jusqu’au moment où je m’adresse à un prêtre. Il vient vers moi au nom de l’Église, enfin quelqu’un qui ne me juge pas, qui essaye de comprendre ma détresse avec tout ce que cela comporte, qui m’aide à trouver un coin de ciel bleu, un sens à ma vie, qui m’accompagne avec la foi de l’Église qui est aussi la mienne.

Une difficulté supplémentaire pour moi je suis engagée dans l’Église, envie de tout quitter je ne trouve plus ma place, j’avais peur du regard des autres .... Je ne dis pas je me suis tournée vers l’Église, c’est elle qui est venue vers moi. Quel^bonheur ce jour là. J’ai eu la chance d’être très entourée par des membres de l’Église qui m’ont aidé et qui m’aide à prendre les moyens pour sortir de cette culpabilité si présente, pesante et réelle.

L’Église est pour moi un moyen sûr, elle m’accompagne. Je me dis souvent j’ai raté quelque chose ; c’est un échec, mais avec l’aide de Dieu, je veux avancer, j’ai encore besoin de parler, de rencontrer quelqu’un en qui j’ai entière confiance. L’Église offre des occasions privilégiées, des moments à saisir ; j’ai participé à un week-end sur le pardon, à une journée de partage organisée par des groupes d’Église. J’ai besoin de verbaliser les choses. Je ne suis pas prête à mettre un couvercle sur mon divorce mais avec l’aide de l’Église, des autres, j’avance. C’est important de ne pas rester seule.

C’est toujours la même blessure mais petit à petit, elle va s’estomper j’ai confiance... à jimage du père de l’enfant prodigue dans l’Évangile, le vrai pardon est un chemin pour s’ouvrir à la vie. Qu’est-ce que DIEU veut que je fasse de ma nouvelle vie ?

MERCI SEIGNEUR de mettre sur ma route l’Église avec ses oreilles attentives : un prêtre qui par son ministère se fait proche pour m’accompagner, des chrétiens soucieux de cette souffrance...

Ce témoignage est un moyen supplémentaire de dire merci à ceux qui se reconnaîtront et qui savent au nom de l’Église ECOUTER sans juger, et me font retrouver peu à peu une paix intérieure...

Marie-Madeleine - Vendée

N.B. : II existe des conseillers conjugaux et familiaux chrétiens, auxquels on peut s’adresser en couple, ou seul(e), même après une séparation ou un divorce. CLER Amour et Famille, mouvement de la Pastorale Familiale : tel pour la Vendée : 02 51 06 05 37

BAPTÊMES CÉLÉBRÉS SUR LA PAROISSE

25/09 St PHILBERT DU PONT CHARRAULT Célia, fille de Romain RANTIERE et Lucie BODIN
02/10 CHANTONNAY Nolan, fils de Jean-Michel RICHARD et Aurélie PIQUEREAU
Esteban, fils de Frédéric RAVON et Julie PELLOQUIN
Dorian, fils de Etienne VINCENDEAU et Cécilia HULIN
09/10 St VINCENT PUYMAUFRAIS Alexis fils de Yannick MANDIN et Mathilde BARREAU
23/10 SIGOURNAIS Timy, fils de Gaétan LUCAS et Lydie GERARD
Anatole, fils de Didier COUSIN et Stéphanie GRIMAUD

SÉPULTURES CÉLÉBRÉES SUR LA PAROISSE

20/09 Chantonnay Marguerite ANNEREAU
20/09 Bournezeau Joséphine PICARD
23/09 Chantonnay Robert BLANCHET
01/10 St Hilaire le V. Eugène BILLAUDEAU
04/10 St Hilaire le V. Marie JOYAU
10/10 Chantonnay Pierre VENDE
11/10 Chantonnay Marguerite CONNIL
17/10 Chantonnay Jeannine CHARPENTREAU
18/10 Sigournais Geneviève PERTHUIS
21/10 Chantonnay Henriette CRITON

Annonces paroissiales

L’ équipe pastorale

Père Jean-Marie BOUNOLLEAU curé doyen
Père Charles BARBIER prêtre coopérateur
Père Joseph BOISSEAU prêtre auxiliaire
Père Gabriel PREAU prêtre auxiliaire
2 diacres permanents Christian BAUDRY et Gilles PIFFETEAU
1 Laïque En Mission d’Ecclésiale (LEME) Jeanette BLAINEAU

Notre paroisse est structurée en 3 CCdP (communautés chrétiennes de proximité)

- Chantonnay, Puybélliard, St Philbert du Pont-Charrault, St Hilaire le Vouhis.
- Sigournais, St Mars des Prés
- Bournezeau, St Vincent Puymaufrais

Dans chaque CCdP, une équipe d’animation est responsable des activités de la communauté et fait le lien avec la paroisse. Pour les connaître, vous pouvez vous adresser aux presbytères de Chantonnay ou Bournezeau

Permanences

Chantonnay : 02 51 94 30 25 (attention nouveaux horaires)
Du lundi au samedi de 9h30 à 12h
et le vendredi après-midi et de 14h30 à 17h
 
Boumezeau : 02 51 40 71 33

Lel1er mardi de chaque mois et tous les vendredis de 9h45 à 11h30 ainsi que les 2ème et 4ème samedj du mois de 11 h à 12h

En dehors des heures de permanence des presbytères, pour faire dire une messe, vous pouvez vous retirer une feuille de demande dans le fond de l’église et la remettre sous enveloppe avec un chèque de 16€ par messe dans la boite à lettres ou à la quête.

CATECHESE

- Préparation lère Communion :
La première matinée de préparation se déroulera le dimanche 20 novembre : rendez-vous à 9h15 au Lycée Ste Marie, place Jeanne d’Arc à Chantonnay. Le thème de la rencontre sera « Communauté ? Chrétien ? ». Nous rejoindrons la communauté paroissiale à l’église en fin de matinée.

- Temps d’Eveil à la Foi : Samedi 26 novembre à 17H30 à l’église de Chantonnay, pour les familles qui ont des enfants de 3 à 6 ans.

- Calendrier :

Dates des célébrations de 1èr* Communion :
Dimanche 13 mai à Chantonnay
Dimanche 20 mai à Bournezeau et à Sigournais
Célébration de profession de Foi : Dimanche 10 juin
Les célébrations sont à 11 heures.
Célébration de confirmation
Dimanche 5 février à Chantonnay

- Collecte nationale de la banque alimentaire Le vendredi 25 et samedi 26 novembre. A Chantonnay, nous recherchons des bénévoles pour effectuer la collecte alimentaire dans les magasins : Renseignements tel : 06 86 60 90 61. Merci de votre aide

- Service Evangélique des Malades
Le jeudi 30 novembre 2011. à 14 h 30, salle de l’Assemblée, première réunion
de notre année 2011-2012...
Au.programme : après un temps de rumination de la Parole de Dieu, retour sur le thème de la journée diocésaine " GUÉRIR... de quoi ? ... pour quoi ? "

PERMANENCES du lundi

07/11/11 Jean-Marie BOUNOLLEAU 0251943025
14/11/11 Joseph BOISSEAU 02514071 33
21/11/11 Gaby PREAU 02 51 46 89 83
28/11/11 André PASQUIER 02 51 05 24 78/06 77 06 34 20

HORAIRES des messes entre le l/ll/ 2011 et le 30/11/2011

. 05/11/11 12/11/11 19/11/11 26/11/11
Puybéliard 19h 19h 19h 19h
01/11/11 06/11/11 13/11/11 20/11/11 27/11/11
Chantonnay 11h 11h 11h 11h 11h
St Philibert 9h30 9h30 9h30
St Hilaire 11hOO 9h30
StMars 9h30 9h30 9h30
Sigoumais 11hOO 9h30 9h30
StVinœntP. 9h30 9h30
Boumezeau 11hOO 11hOO 11hOO 11hOO 11HOO

Quelques dates

- CMR (Chrétiens dans le Monde Rural) : Soirée d’information et d’échange ouverte à tous sur le thème « Réforme territoriale : Quels enjeux pour nos communes et pour nous, citoyens ? »
Jeudi 10 novembre, 20 h 30, salle A. Fonteneau à St-Vincent-Sterlanges.
Avec la participation de Jacques Bernard (directeur adjoint à la Maison des Communes) et d’Eric Rambaud (président de la Communauté de Communes du J*ays de la Châtaigneraie).

-  Rencontre : « Pour goûter la Bible : avec l’Evangile de Marc »
le Jeudi 3 Novembre de 14hl5 à 16hl5
au Centre spirituel de Chavagnes en Paillers

-  LES MARDIS DE CHAILLE
Formation spirituelle pour adultes Animée par Jean-Marie Bounolleau et Evelyne Boisseau
Le Mardi 22 Novembre de 9h30 à 16h30 « la famille nous façonne, la famille dans tous ses états »

Pour plus de renseignements - Centre spirituel de Chaillé : 02.51.56.72.06.

- Conférence : « Quand La famille s’emmêle et s’en mêle »
animée par Anne Lannegrace, psychologue, psychanalyste
le Mardi 22 Novembre à 20 h 30 à La Roche sur Yon (amphi Réaumur - ICAM - Bd d’Angleterre)

- Conférence : « Le printemps arabe »
animée par Antoine Sfeir
le Mardi 6 Décembre à 20h30 à La Roche sur Yon (amphi IFPS )

- Pour marquer les 25 ans de la rencontre interreligieuse
d’Assise pour la paix : « Un seul Dieu en trois religions »,
le jeudi 24 novembre à 20hOO en l’église St Louis à la Roche-sur-Yon.
Réservations au Service Chrétiens Solidarité France à la Maison du Diocèse
au 02.51.44.15.73.