Bulletin d’avril 2012

popularité : 17%

Christ est ressuscité ! Il nous entraîne à sa suite

Quand ce bulletin paraîtra, nous entrerons, avec le dimanche des Rameaux, dans la Semaine Sainte, ultime étape vers Pâques...

Qu’il me soit permis d’évoquer ici un souvenir de 1972... Revenant de cinq années au Cameroun, en forêt équatoriale où les saisons sont scandées par l’abondance ou la rareté des pluies, j’ai vécu Pâques avec celles de notre climat tempéré. Après l’hiver où tout semblait mort, voici qu’avec le printemps la vie explosait partout. J’ai vécu alors Pâques comme un véritable printemps, une renaissance avec le Christ mort et ressuscité.

Depuis un bon mois, pendant ce carême, nous avons revécu la longue marche des hébreux dans le désert de l’esclavage en Egypte à la liberté en terre promise... Histoire où Dieu est présent fidèlement à son peuple, qui répond par l’infidélité ; les doutes ; la révolte dans une marche purificatrice vers cette terre promise qui semble toujours s’éloigner.
Au terme de ce Carême, nous sommes invités à revivre le passage de notre baptême, à travers « la pâque » (le passage) du Christ par la mort et la résurrection... Désormais, avec le Christ, nous pouvons vaincre toutes nos morts (physique, argent, discordes, désunions, guerres, etc.). Avec et par le Christ ressuscité, « vivons en enfants de lumière sur les chemins où l’Esprit nous conduit. »

Et puis, dans les mois d’avril et de mai, nous serons conviés par deux fois à voter. Encore un passage à faire sans doute : de l’inertie à la responsabilité. Nous appartenons à un peuple de France fait de la diversité des apports au long des siècles. Peuple aux mille visages. Voter, c’est être debout, responsables pour construire, en notre âme et conscience, le bien commun de tous les français. Une manière de vivre Pâques en mourant aux à-priori pour que tous vivent mieux !

Charles Barbier, prêtre, Chantonnay

Elections : un vote pour quelle société ?

Le 3 octobre 2011, le Conseil permanent de la Conférence des évêques de France, a publié le compte-rendu de sa réflexion au sujet des échéances électorales à venir. Écrites voici six mois, ces réflexions se veulent dégagées de l’actualité immédiate. En voici quelques extraits que chacun pourra compléter en allant, par exemple, sur leurs pages internet.

Ces temps que nous traversons sont des temps de crise. Une crise globale touche tous les pays occidentaux depuis plusieurs dizaines d’années.

De nombreux facteurs de transformation se conjuguent. Trois d’entre eux méritent, selon nous, de retenir l’attention de tous :

Tout d’abord, nous pensons au formidable développement des techniques scientifiques. Il est urgent et indispensable que l’homme puisse mieux définir qui il est, et déterminer les conditions de son propre respect.

Un deuxième facteur de transformation est la fin d’une certaine homogénéité culturelle de nos sociétés. Coexistent aujourd’hui, à égalité de droits, des personnes ayant des origines ethniques et des références culturelles et religieuses les plus variées. Pour des citoyens de plus ou moins vieille souche, ceci peut engendrer un sentiment d’instabilité très délicat à vivre. Pour beaucoup de nouveaux arrivés, cela se traduit par le fait de se sentir mal accueillis et de ne pas pouvoir trouver une place dans une société qu’ils ne peuvent pourtant plus quitter.

Enfin, dans nos sociétés, chacun revendique toujours plus ses droits sans beaucoup s’inquiéter de ses devoirs. Le bien commun de tous risque d’être confondu avec la somme des avantages particuliers.

Ces transformations interrogent la conception que l’on se fait de l’homme, de sa dignité et de sa vocation. Les gouvernants et les législateurs sont confrontés à des questions nouvelles. L’éclatement des références éthiques fait reposer un poids moral toujours plus lourd sur la formulation des lois. Puisqu’elles jouent inévitablement un rôle de référence morale dont il convient de tenir compte, le législateur ne peut se contenter d’enregistrer l’évolution des mœurs.

Dans ce contexte, notre devoir d’évêques est de rappeler la haute importance que l’Église, depuis ses origines, reconnaît à la fonction politique. Dans une démocratie représentative, le vote est la manière par laquelle chacun peut participer à l’exercice du pouvoir.

Il est donc essentiel d’y prendre part, de la manière la plus sérieuse possible.
Un vote ne peut être simplement dicté par L’habitude, par l’appartenance à une classe sociale ou par la poursuite d’intérêts particuliers. Il doit prendre en compte les défis qui se présentent et viser ce qui pourra rendre notre pays plus agréable à vivre et plus humain pour tous.

Comme chrétiens, nous devons être confiants : les crises qui traversent les sociétés humaines peuvent être des occasions de renouveau et des expériences qui réorientent l’avenir. Elles ne doivent pas nous empêcher de viser toujours et en toutes circonstances le respect de la dignité de toute personne humaine, l’attention particulière aux plus faibles, le développement des coopérations avec d’autres pays, et la recherche de la justice et de la paix pour tous les peuples.

Cependant, nous ne pouvons pas attendre du pouvoir politique plus qu’il ne peut donner. Élire un président de la République et choisir des représentants ne suffira pas à relever les défis qui se présentent à nous aujourd’hui. Les déséquilibres actuels, avec leurs dimensions sociales, culturelles et économiques, nous font mesurer l’apport considérable de la production industrielle et de la société de consommation, mais aussi leurs limites et leurs fragilités. Le mode de vie qui est le nôtre depuis quelques décennies ne pourra pas être celui de tous les pays du monde, ni même se maintenir perpétuellement tel quel chez nous.

Depuis longtemps, avec d’autres, les papes et les évêques appellent chacun à reconsidérer sa manière de vivre, à privilégier l’être plus que l’avoir, à chercher et promouvoir un « développement intégral » pour tous. Sous des termes variés, c’est la même invitation pressante à un changement de mode de vie.

À cette lettre, nous joignons un document qui détaille quelques points qui nous semblent importants à prendre en compte en vue de ces élections. À chaque citoyen, à chacun de vous donc, il revient d’examiner comment les programmes et les projets des partis et des candidats traitent ces différents points, et de déterminer si ces approches sont cohérentes ou non avec la société dans laquelle nous voulons vivre.

Dans un temps d’hypermédiatisation, il convient d’être prudent devant la surenchère des informations qui seront diffusées, de ne pas se laisser entraîner par des calomnies ou des médisances, de rechercher avec précaution, autant que chacun en est capable, ce qui est vrai et ce qui est juste.

Vous pouvez analyser les différents points sur le site de l’église de France : http://www.eglise.catholique.fr

Ils traitent de :
La vie naissante, de la famille, de l’Education, de la Jeunesse, des Banlieues et cités, de l’Environnement, de L’Economie (travail) et de la Justice, de la Coopération internationale et de l’Immigration, du Handicap, de la Fin de Vie, du Patrimoine et de la Culture, de l’Europe, de la Laïcité et de la vie en société

Confirmés dans la lumière de Pâques

Au moment où le printemps arrive, où la nature renaît, nous aussi chrétiens, nous sommes appelés à renaître, à vivre avec Jésus ressuscité.

Des catéchumènes, des jeunes, des enfants seront baptisés dans la nuit de Pâques ; nous aussi Chrétiens, nous sommes invités à renouveler les promesses de notre Baptême au cours de cette même nuit. Par le Baptême nous sommes ressuscites avec le Christ.

Pâques est une fête de la vie. Cette vie de baptisé est renforcée, consolidée, rendue plus sûre avec le sacrement de la Confirmation et, avec l’Eucharistie, ces trois sacrements (Baptême, Confirmation, Eucharistie) forment les sacrements d’initiation chrétienne.

Le 15 avril, une semaine après Pâques, (date repoussée du 5 février à cause de la neige !) les 54 jeunes de notre doyenné qui cheminent depuis près de dix-huit mois vers la Confirmation recevront ce sacrement. Au cours de leur préparation, avec leurs parents et leurs accompagnateurs, ils ont échangé sur le sens que chacun pouvait donner sur le sacrement de la « Confirmation ». « Qu’est-ce que la Confirmation peut faire vivre ? »

Pour les parents : C’est faire vivre la Foi, la partager avec d’autres, c’est une occasion de faire le point, le bilan sur sa « Foi ». Le sacrement confirme nos choix et nourrit notre Foi. Accompagner son enfant, cela remet en question, réconforte. La Confirmation permet d’aller vers les jeunes et elle fait redécouvrir la présence de l’Esprit Saint dans nos vies. L’ouverture d’Esprit est liée à notre vie de tous les jours (travail, religion, sport, vie associative, famille etc.).

Recevoir l’Esprit de Dieu au plus profond de soi est une force qui peut nous faire grandir chaque jour. Souffler l’Esprit à nos enfants, ce n’est pas toujours facile. La Confirmation aide nos enfants à être tolérants.

Pour les jeunes : Le Baptême, c’est nos parents qui ont choisi ; la Confirmation, c’est nous qui avons décidé. C’est un cheminement vers Dieu, mais aussi une rencontre avec Dieu qui vient vers nous.

L’Esprit Saint nous aide à nous engager dans notre vie de baptisé. L’Esprit Saint c’est le ressenti par la pensée, la prière. Recevoir l’Esprit Saint à la Confirmation nous donne le courage de crier notre « Foi au monde ».
Les jeunes ont encore dit qu’ils pourront continuer leur vie de baptisé confirmé en s’occupant d’activités liturgiques et en témoignant de leur Foi auprès des autres. Ça leur donne envie de faire la fête, de continuer leur vie chrétienne pour mieux connaître Jésus, l’envie aussi de rencontrer de nouvelles personnes, de participer à des rassemblements avec d’autres jeunes, faire de l’humanitaire, se dévouer pour les autres.

Ils ont encore dit : « Recevoir le sacrement de la Confirmation, cela nous donne envie de transmettre le message de la Bonne Nouvelle ; partager, enseigner : oser affirmer sa Foi. »

La communauté chrétienne tout entière est partie prenante dans cette démarche. Elle se doit d’accompagner tous ces jeunes, les soutenir, les encourager. Ces jeunes sont l’Église d’aujourd’hui, de demain.

Danielle Lampérière, responsable Confirmation Paroisse St Etienne-de-Grammont.

Les équipes du rosaire organisent une journée diocésaine


le 31 mai 2012 à CHALLANS,
salle Louis-Claude Roux à partir de 9h30
puis à l’Eglise paroissiale à partir de 14H.

Le thème de cette journée développera une dimension importante du mouvement « missionnaires en Eglise » avec le Frère Hervé Jegou dominicain et Anne-Marie Nas responsables nationaux. Tous ceux qui veulent nous rejoindre pour chanter, prier, se laisser enseigner, seront les bienvenus. L’Eucharistie présidée par Mgr Castet aura lieu à 15h30. Venez nombreux partager la joie d’une Eglise « en fête ».

- | Comme chaque année la JOC, l’AEP, l’ACE et le MRJC
proposent un temps pour les 13-15ans. La nuit du 16 au 17 mai 2012 à Foussais Payré dans la forêt de Mervent. Thème : L’ombre et la lumière. Participation de témoins... Places limitées à 40 jeunes, inscriptions avant le 1er mai. Contact : « Nuit Blanche » 62 rue Maréchal Joffre BP 249, 85006 La Roche /Yon, 02 51 44 15 41

PAQUES DANS LE DOYENNE

- Paroisse Ste Croix-des-Essarts :
Veillée Pascale : Samedi 7 avril à 21hOO. en l’église des Essarts.
Jour de Pâques : Dimanche 8 avril
9h45, églises de Sainte-Florence et Boulogne IlhOO, églises de Saint-Martin et des Essarts.

- Paroisse St Etienne-de-Grammont :
Veillée Pascale : Samedi 7 avril à 21hOO. en l’église de St Germain de P. Jour de Pâques : Dimanche 8 avril
9h30, églises de St Prouant et Rochetrejoux
IlhOO en l’église de Mouchamps

- Paroisse St Pierre-des-Deux-Lays :
Veillée Pascale : Samedi 7 avril à 21hOO. en l’église de Chantonnay Jour de Pâques : Dimanche 8 avril
9h30 en l’église de Saint Mars
IlhOO, églises de Bournezeau et de Chantonnay

Secours Catholique DEVENEZ UNE FAMILLE DE VACANCES !

Réseau mondial Carltas ACCUEILLEZ UN ENFANT POUR LES VACANCES
Comme chaque année, le Secours Catholique recherche des familles d’accueil pour les mois de juillet et août en 2012.

Les enfants que nous accueillons viennent de différentes régions de France. Ils sont issus de familles connaissant des difficultés. Il est important pour eux de vivre des vacances pendant lesquelles ils se ressourcent, diversifient leurs repères personnels, ce qui les aide à construire leur propre vie. Les enfants que nous accueillons ont au moins 10 ans. Pendant 3 semaines d’été, une famille de vacances peut apporter l’amour et l’attention dont l’enfant a besoin, partager avec lui sa vie de famille. Ces moments simples font le bonheur et favorise un bon développement. Partager ses vacances avec un enfant qui en a besoin est une forme de don. C’est une richesse humaine et affective vécue dans le partage.

Si vous souhaitez devenir « famille de vacances » ou avoir plus d’information. contactez : Service Accueil Familial de Vacances à la Roche sur Yon
Tel : 02.51.37.10.98. e-mail : vendee @secours-catholique.org Ou Marie-Pierre LOISEAU Tel : 02.51.66.41.98

Le 64ème pèlerinage MONTFORTAIN à Lourdes aura lieu du dimanche 22 au samedi 28 avril 2012.

Il sera présidé par Mgr François GARNIER, archevêque de Cambrai, sur le thème « Avec Bernadette, prions le Rosaire ».
Pour plus de renseignements, ou inscriptions, s’adresser à M. Jacques AVRIL au 02.51.00.27.34.

PERMANENCES du lundi

02/04/12 André PASQUIER 02 51 05 24 78 ou 06 77 06 34 20
09/04/12 Charles BARBIER 0251943025
16/04/12 Jean-Marie BOUNOLLEAU 0251943025
23/04/12 Jean BUTQN 0251662961
30/04/12 Joseph BOISSEAU 02 51 40 71 33

BAPTÊMES CELEBRES SUR LA PAROISSE

19/02 PUYBELLIARD Noé fils de Gregory MAROLLEAU et Laura LOISEAU
26/02 St MARS des PRES Claire fille de Guy BLEZEAU et Emmanuelle HERBRETEAU
03/03 CHANTONNAY Eline fille de Anthony MAUDET et Leilani BOBEAU
11/03 BOURNEZEAU Inès fille de Alexis PETITPREZ et Eva LORIEU

Messes du dimanche entre le 01/04/ 2012 et le 27/05/2012

. Puyb. Samedi Chant St Phil. St Mars St Hilaire Sigournais St Vinc Bourn
01/04/12 Rameaux 19h 11h 9h30 9h30 11h
07/04/12 Vell.pasc. 21 h
08/04/12 Pâques 11h 9h30 11h
15/04/12 19h 10h30 9h30 9h30
22/04/12 19h 11h 9h30 11h
29/04/12 19h 11h 11h
06/05/12 19h 11h 9h30 11h
13/05/12 1e comm. 19h 11h 9h30 11h
17/05/12 Ascens. 11h 11h
20/05/12 1e comm. 19h 9h30 9h30 11h 11h
27/05/12 Pentecôt 19h 11 h 9h30 11h

Annonces paroissiales

- Semaine Sainte :
• Jeudi Saint : célébration de la Cène à 20h dans l’église de St Philbert
• Vendredi Saint : célébration de la Croix à 20h dans l’église de Bournezeau
• Samedi Saint : Veillée Pascale à 21 h dans l’église de Chantonnay

- Sacrement de réconciliation :
Rencontres individuelles le samedi 4 avril de 10h à 12h dans l’église de Chantonnay et de 11 h à 12h dans l’église de Bournezeau.

- Dimanche 15 avril : Confirmation dans l’Eglise de Chantonnay Attention : changement d’horaire : messe à 10H30

Samedi 21 avril à 17h30 dans l’église de Chantonnay, temps fort d’éveil à la foi pour les enfants de 3 à 6 ans

Samedi 28 avril de 10h à 17h, rassemblement pour les enfants qui préparent la 1ère communion au lycée Ste Marie.

Annonces de Bournezeau et de St Vincent Puymaufrais
Equipes liturgiques : 1*r av : n°3 - 8 av : n°4-15 av : n°1- 22 av : St VP- 29
av : n°2-
MCR : vendredi 27 :14h30 salle l’Etoile ( messe à 16h)

SÉPULTURES CÉLÉBRÉES SUR LA PAROISSE

23/02 Chantonnay Cyril ROLO
25/02 Chantonnay Gisèle SOULARD
28/02 Puybelliard Gilbert PERRIN
05/03 Bournezeau Maurice GREFFARD
07/03 Chantonnay Jean RENAUD
12/03 Chantonnay Gaston GUYARD
13/03 St Philbert Louisette BITEAU
16/03 Chantonnay Joël CHEVREAU

INTENTIONS DE MESSES du 1erau 30 avril 2012

Si vous souhaitez donner des intentions de messes pour le prochain bulletin, veuillez le faire au plus tard le dimanche 15 avril 2012
A noter : Le calendrier des messes est régulier, pensez à bien vérifier vos dates avant de déposer votre demande. Sinon elle sera reportée au mois suivant