Bulletin de novembre 2012

popularité : 38%

Diaconia 2013

Ils sont nombreux les bienheureux, qui n’ont jamais fait parler d’eux et qui n’ont pas laissé d’image ...
Tous ceux qui ont, depuis des âges,
aimé sans cesse de leur mieux autant leurs frères que leur Dieu !
ETERNELLEMENT HEUREUX
ETERNELLEMENT HEUREUX
DANS SON ROYAUME</poesie
 
Nous connaissons sans doute ce chant de Toussaint. II illustre à souhait le thème de ce numéro sur la dimension fraternelle de la vie chrétienne. Certains développent cet aspect de la vie de façon héroïque et repérée (St Vincent de Paul, Sœur Emmanuelle, l’abbé Pierre ...) mais ils sont bien plus nombreux les saints de tous les jours qui l’ont vécu, de façon parfois aussi héroïque, mais dans le silence et l’oubli. On en parle à leur sépulture, on y pense à Toussaint et puis ... qu’en reste-t-il ? Une conscience collective plus affinée ...
 
Dans ce numéro, vous trouverez un développement, des témoignages et une prière sur DIACONIA, c’est-à-dire « servir la fraternité » dans la vie de tous les jours comme dans des rencontres d’Église.
 
Diaconia. Que voilà un mot bizarre ! Diaconat, encore, dans l’Église, on connaît, un peu ce que c’est. Mais Diaconia...
 
C’est que dans notre langue et langage courant,
les mots proches ont mauvaise presse : charité, compassion, aide ... ça donne une image de suffisance, de supériorité ; solidarité, fraternité ont une consonance plus politique ... alors Diaconia, mot très utilisé dans le nouveau testament a l’avantage d’attirer notre attention. Et le sous titre qui va avec : Servons la fraternité, nous aide tout de suite à comprendre de quoi il s’agit.
 
Depuis 1 an déjà, l’Église de France a lancé cette animation, je dis animation plutôt qu’opération car il ne s’agit pas de créer une structure nouvelle ou un mouvement nouveau. Sans doute des rassemblements, des événements marqueront les 2 années de la démarche, mais j’ai envie de dire que l’important c’est ce qui se passera après ! Que restera-t-il de Diaconia ? Une ambiance a dit quelqu’un (le diacre Gilles Rebèche à la conférence du 25 septembre).
 
Une ambiance, un réflexe, un regard ! On se sera ré-habitué à ressentir le service de l’autre, la relation à l’autre comme l’ordinaire de la vie chrétienne ; on se sera ré-habitué à donner priorité à créer du lien plutôt qu’à faire aboutir nos idées, nos œuvres. On regardera, on considérera l’autre comme un frère plutôt qu’un concurrent, qu’un bénéficiaire, ou qu’un gêneur ! On aimera ordinairementl’autre ... Le service du frère, c’est parfois soutenir, accompagner quelqu’un dans la fragilité, mais c’est toujours avoir ce réflexe de privilégier la relation à la personne, de lui donner la parole plutôt que faire (seul, pour ou à la place ... ça va plus vite !) !
La diaconie est bien une dimension spirituelle de notre vie chrétienne. Spirituelle, parce qu’elle intègre la prière (on peut prier pour quelqu’un dans le besoin, remercier de ce que l’on voit de beau dans la vie fraternelle ...), mais spirituelle aussi parce que je laisse l’Esprit de Dieu agir en et par moi. [bleu marine]« Ce n’est plus moi qui vis, c’est le Christ qui vit en moi »[/bleu marine] (St Paul). Spirituelle encore parce que c’est la mission même du baptême : le chrétien ne peut s’excuser de la vie sociale ; c’est le lieu normal à investir pour exprimer le commandement du Christ : [bleu marine]« aimez-vous les uns les autres, comme je vous ai aimés »[/bleu marine]. Il n’y a pas besoin d’être chrétien pour aimer et servir, dit-on, mais pour le chrétien, ce n’est pas une option ! L’amour du frère est aussi constitutif de la foi que la Prière et la Parole de Dieu.
 

4 TEMOIGNAGES :

 
La paroisse Ste Croix a sollicité des témoignages dans le cadre de Diaconia en vue de sa fête de paroisse, j’ai choisi :
 
- 1 « Le thème « coup dur » : vous vivez des situations difficiles ... quelqu’un ou un événement vous a aidé : racontez nous !
Après 20 ans d’une situation professionnelle confortable, les nécessités économiques ont entraîné mon licenciement et le chômage. Ce fut une période abominablement difficile où ne je fus pas loin de sombrer et où 4 aides furent essentielles :
 
[bleu marine]Celle de mon épouse[/bleu marine] : celle-ci fut absolument admirable d’amour, de soutien, de compréhension, de fidélité.
 
[bleu marine]Celle de ma Foi[/bleu marine] : « Seigneur, non pas ce que je veux, mais ce que tu veux ».
 
[bleu marine]Celle des économies[/bleu marine] résultant des privations au temps où tout allait bien. Avoir été en ce temps-là vierge sage et non vierge folle et avoir mis de l’huile de côté, ou bien avoir été fourmi et non cigale.
 
[bleu marine]Celle de la société[/bleu marine] avec la redistribution en allocations, Assedic, des cotisations prélevées sur tous.
 
Cette période abominable est maintenant derrière moi et je souhaite très fort disposer de longues années de retraite pour réaliser tout ce que je n’ai pas pu faire tout au long de ces années terribles et puis, s’il faut maintenant payer un peu pour aider à mon tour ceux qui en ont besoin, d’accord, sous réserve qu’ils se battent eux-mêmes. Voilà mon témoignage. »
 
- 2 « Qu’appelle-t-on personnes fragilisées ?... beaucoup de pauvreté dans ce sens : familles monoparentales, absence de repères, absence d’autorité, enfants et jeunes livrés à eux-mêmes, personnes âgées sans famille proche ou en rupture avec leur famille, personnes sans relation de voisinage. Toutes ces personnes attendent de nous ... mais nous donnent tellement par leur confiance, leur accueil parfois même leur amitié. Et c’est là notre récompense. »
 
- 3 « C’est chaque jour que je me sens appelée à vivre la fraternité dans la prière d’abord, en confiant au Seigneur bien des personnes que je rencontre au quotidien. Mais surtout en étant proche d’eux. Je suis souvent sollicitée dans la famille : enfants, petits-enfants, parents âgés,... et particulièrement attentive à deux amies et voisines qui sont veuves depuis quelques mois, les invitant ou les visitant régulièrement. »
 
- 4 « Lendemain d’une sépulture. Un parent proche du défunt arrive à la permanence pour « régler » la sépulture. « Et les personnes qui nous ont aidées, il faut leur donner combien ? ». Non rien, c’est du bénévolat paroissial, et leur volonté de service... « Ah bon ! je vais les remercier alors... » L’Église apparaît alors comme une communauté et non plus une structure. »
 

DIACONIA « LA RENCONTRE DE L’AUTRE ... »

 
J’ai cru Longtemps que L’argile était, entre Les mains
du potier, une manière inerte.
Je sais maintenant que le potier ne peut rien sans l’argile,
ni l’argile sans le potier.
Je sais que de leur complicité, peut naître quelque chose
de neuf et d’inattendu.
Je sais que le potier révèle à la terre les possibilités insoupçonnées
qu’elle porte en elle, et que la terre révèle au potier,
dans un silencieux dialogue, ce qu’il est lui-même.
Puissions-nous être, les uns pour les autres, et l’argile et le potier.
Puissions-nous recevoir de l’autre la révélation de ce que sommes,
et que nous ignorons peut-être.
Et qu’il reçoive de nous la révélation de ce qu’il est.
Si tu espères en moi, même quand je doute,
Si, pour m’accompagner, tu modifies ta route,
le soleil de ta présence réchauffera mon corps endolori.
Comme le grain de blé tombé en terre
devient herbe nouvelle au sortir de l’hiver,
nous comprendrons alors, qu’à plusieurs, on choisit la vie.

Prière réécrite par la paroisse Ste Croix-des-Essarts

Pour aller plus loin, 3 petits documents (voir Siloé, 58 rue Joffre la Roche sur Yon ou presbytères) :

- Hors série Prions en Église : Parole de Dieu, service du frère »
15 méditations bibliques à partager.

- Hors Série La Vie « Service du frère, expérience de Foi ». CCFD « à la rencontre du frère venu d’ailleurs ».

- Sans oublier L’encyclique Deus Caritas est de Benoît XVI - 2006 (à retrouver sur Internet).

Jean BORDERON - prêtre, Paroisse des Essarts

Servons la fraternité

Tel était le thème choisi pour le pèlerinage de la Ricotière qui a eu lieu le premier dimanche de septembre. Cette année, le pèlerinage a pris une autre dimension en devenant paroissial. Une marche, partant de l’église, est organisée pour rejoindre la grotte avec d’un côté les adultes et de l’autre les enfants.

Il est 10 heures. Le soleil est au rendez-vous. Une dizaine d’enfants se met en route dans la bonne humeur. Plusieurs haltes viennent ponctuer notre marche avec pour objectif que les enfants puissent repérer des situations où ils peuvent eux aussi servir la fraternité.

Nous définissons ensemble les deux mots qui vont être les fils rouges de notre matinée : fragilité et merveille. Il n’est pas si simple pour les enfants de les expliquer. Mais heureusement, des photos leur permettent de représenter symboliquement ces deux termes.

Allez, vite, il faut se remettre en route. Les enfants découvrent les bords du Lay. Tout en avançant dans le sentier, ils parlent librement d’eux, de leurs activités et de leurs relations avec les autres. Nouvelle pause, il est temps maintenant de mettre des mots sur les photos, de les commenter. Ils expliquent leur choix : des copains qui jouent ensemble ou qui se chamaillent, un enfant en colère, une famille jouant à un jeu de société, les restos du cœur...

Nous retenons ensemble les mots qui nous semblent les plus importants pour les partager avec la communauté pendant la célébration : pleurer, sourire, colère, partager, triste, joyeux, bagarre, amitié, solitude et aimer.

Notre marche se termine. Nous prenons le temps de reprendre des forces ; un goûter s’impose. Un peu de courses dans les prés pour se défouler. Des sourires sur les visages, des confidences, des rires. N’en doutons pas, nous venons de vivre une MERVEILLE.

Osons la fraternité, la Barillère le 9 septembre

La célébration eucharistique présidée par notre doyen Jean-Marie Bounolleau, assisté de Jean Buton, s’est déroulée dans un paysage de verdure, sous un soleil magnifique. Soleil aussi dans le cœur des trois familles de Lyo, Augustin et Gabriel qui, par leur baptême, sont entrés dans la communauté chrétienne.

L’homélie de Jean-Marie, en relation avec la deuxième lecture de saint Jacques, nous parle du grand rassemblement national à Lourdes pour Diaconia 2013 « Osons la fraternité », « Le service du frère  ».

Le verre d’amitié et du partage a permis aux nombreux pèlerins de poursuivre la rencontre au-delà de 13h.

L’après-midi, célébration mariale à 15h, récitation du chapelet et temps de lecture et de réflexion animé par Jean Buton.

A l’an prochain.

Un pèlerin

Presbytère de Chantonnay : Permanences du lundi au samedi de 9h30 à 12h
Le vendredi après-midi de 14h30 à 17h Tel : 02 51 94 30 25

Messes du dimanche entre le 01/11/ 2012 et le 25/11/2012

. Puyb, samedi Chant St Phil. St Mars St Hilaire Sigournais St.Vinc Bourn.
01/11/12 19h 11h 9h30 11h
04/11/12 19h 11h 9h30 11h
11/11/12 19h 11h 9h30 9h30
18/11/12 19h 11h 11h
25/11/12 19h 11h 9h30 11h

Messes en semaine entre le 02/11 / 2012 et le 28/12/2012

. Mardi Mercredi Jeudi vendredi
St Vincent Ster. 11h30 13 et 27/11 11/12
St Germain de P 11h30 14 et 28/11 12 et 26/12
Chantonnay 9hOO tous les jeudis
Mouchamps 11h30 2,16,30/11 14 et 28/12
Rochetrejoux 11h30 6 et 20/11 4 et 17/12
Sigournais 11h30 7 et 21/11 5 et 18/12
Bournezeau 9hOO 9 et 23/11 7 et 20/12

BAPTEMES CELEBRES SUR LA PAROISSE

23/09 St PHILBERT du Pt Ch. Romane, fille de Stéphane PERRAUD et Nadège ROBINET
Elle, fils de Fabien GIRAUD et Maude FROMAGET
30/09 PUYBELLIARD Melih, fils de Gaglar BASIBUYUK et Céline ROUET
07/10 CHANTONNAY Timéo, fils Magalie MERCIER
14/10 BOURNEZEAU Zia, fille de Florent MOINARD et Sylvie SOUCHET
Rose, fille de Antonio GABORIT et Monia GUIGNARD
Chloé, fille de Christophe RENAUDIN et Virginie GAUTIER

SEPULTURES |CELEBREES |SUR LA PAROISSE

27/09 Chantonnay Anna JADAUD
01/10 St Philbert André ROSSARD
01/10 St Philbert Maxence OLLIVIER
04/10 Chantonnay Louis GODREAU
05/10 St Hilaire Gabriel SOULARD
05/10 Chantonnay Yvette GREFFARD
06/10 Bournezeau Ariette TUCCINARDl
08/10 Chantonnay Sylvie GROLLEAU
08/10 Bournezeau Christiane ESGONNIERE du T.
12/10 St Philbert Maurice HAY
17/10 Chantonnay Gabriel SOULARD
19/10 St Philbert Maurice BLAIS
19/10 Chantonnay François ARDOUIN
20/10 Chantonnay Jeanne BRAUD

Annonces paroissiales

- Les célébrations dominicales.
A compter du 2 décembre prochain, 1er dimanche de l’Avent, une autre organisation des célébrations dominicales, sur les deux paroisses, va se mettre en place.

Les raisons sont simples et connues : le nombre des prêtres va en diminuant, leur ministère les conduit parfois ailleurs et leur santé est à ménager. Le 10 octobre dernier, avec les équipes d’animation des Communautés Chrétiennes de Proximité des deux paroisses de St Pierre et St Etienne, l’équipe pastorale a réfléchi à cette situation. Il nous semble que ce qui se vit le dimanche ne doit pas dépendre exclusivement de la disponibilité des prêtres. Aujourd’hui, il y a une célébration au moins une fois par mois dans chaque église et nous estimons que, au moins actuellement, on ne peut faire moins. C’est pourquoi, pour maintenir cette fréquentation mensuelle dans chaque église, nous allons vivre sur chaque paroisse, une fois par mois, dans un lieu chaque fois différent, une célébration de la Parole, moment de prière animée par des laïcs, liturgie à partir des textes de la Parole de Dieu du dimanche. Ces lieux seront connus à l’avance pour que les personnes qui animent se préparent et pour que les personnes qui y assistent le vivent en connaissance de cause. La communion eucharistique n’y sera pas distribuée puisqu’elle est liée à la liturgie eucharistique présidée par le prêtre.

Dans les deux paroisses, trois lieux fixes avec horaires fixes et toujours avec l’eucharistie, demeurent : Puybelliard, à 19h le samedi soir, Mouchamps et Chantonnay, à 11 h, le dimanche.

Deux autres modifications apportées à ce qui se vit actuellement : Une, qui fait faire un pas important aux personnes de la communauté chrétienne de Bournezeau - St Vincent Puymaufrais, c’est la célébration dominicale désormais une fois par mois, le 2ème dimanche du mois, à 9h30, à Bournezeau ... et toujours le 4ème dimanche du mois à St Vincent Puymaufrais (9h30 également). Une, pour plus de commodité du coté de St Etienne, c’est de rendre fixe la célébration de 9h30 : tous les 1er dimanches du mois, à Rochetrejoux, tous les 2ème dimanches à St Prouant, tous les 3ème dimanches à St Germain, tous les 4eme dimanches à St Vincent Sterlanges.

Ces nouvelles dispositions nous concernent tous - y compris ceux et celles qui sont dans les centres ! - afin que nos rassemblements dominicaux, que ce soit une célébration de la Parole ou avec l’eucharistie, soient des temps forts pour rendre gloire à Dieu et nous permettre de toujours mieux faire communauté et être accueillants à ceux qui sont moins familiers de nos célébrations.

Jean-Marie Bounolleau

Suite à la tempête du 14 octobre, l’église de St Hilaire le Vouhis est indisponible et ce, pendant quelques mois. Les participants à la messe du dimanche sont invités à rejoindre les autres messes célébrées dans la paroisse le 3e dimanche du mois, les intentions de messes ont été reportées à Chantonnay.

Conférence

29 novembre à 20h30 à la salle des congrès à Chantonnay pare P. Gérard Billon enseignant à l’Institut catholique de Paris, formateur biblique. Lisons-nous mieux la Bible depuis Vatican 2 ?

Des quatre grands documents du Concile Vatican 2, celui qui est intitulé De/ Verbum (= Parole de Dieu) est peut-être « le plus important » (Benoît XVI). Le texte est bref et il a aidé le renouveau liturgique, donné un coup de fouet aux études bibliques et renouvelé le rapport de chacun avec la Parole de Dieu. Mieux encore : il est comme une carte d’identité de l’Église à l’écoute de l’Évangile et audacieuse dans sa mission. Après un rappel historique, c’est aux défis nés de ce texte que la conférence est consacrée.

Temps fort de 1e communion

e 25 novembre au Lycée Ste Marie

 : accueil des confirmands

Le 2 décembre

Adoration

le 1er vendredi du mois de 16h à 18h dans l’église de Chantonnay

Bournezeau / St Vincent Puymaufrais

Equipes liturgiques :1er nov : n°1- 4 nov : n°2-11 nov : n°3-18 nov : n°4- 25 nov :StVP

Permanences du mois de novembre : de 9h45 à 11 h (et non pas 11h30)

INTENTIONS DE MESSES du 1er au 30 novembre 2012
Si vous souhaitez donner des intentions de messes pour le prochain bulletin, veuillez le faire au plus tard le dimanche 11 novembre 2012

A noter : Le calendrier des messes est régulier, pensez à bien vérifier vos dates avant de - déposer votre demande. Sinon elle sera reportée au mois suivant

Informations diocésaines

- CMR : Soirée échange à L’initiative de la Commission agricole « L’agriculture et l’alimentation, des enjeux citoyens »
• Jeudi 15 novembre 2012 à 20h30 au Lycée des Établières à La Roche sur Yon____

- Vendredi 23 Novembre :
Rencontre doyenné des parents des confirmands à 20H30 dans la salle paroissiale de Sainte Cécile

- jeudi 29 novembre :
« Savons-nous mieux lire la Bible
depuis le Concile Vatican II »
Conférence-débat animée par le Père Gérard BILLON
à 20h30 - Salle des congrès (rue des Soupirs) à Chantonnay

- Samedi 1er décembre :
Temps Fort d’éveil à la foi pour les enfants de 3 à 6 ans des paroisses St Pierre des deux Lays et St Etienne de Grammont _________à 17h30 dans l’église de Chantonnay________

- DIACONIA en DATE ;
11 février, 20h.30, conférence de Sophie LUTZ à la Roche sur Yon : « Accueillir l’autre différent ».

19 février, 20h.30, Soirée secteur organisée par le CMR : « Accueillir l’autre différent » avec des témoignages locaux.

Samedi 16 février, veillée de prière dans les monastères de Vendée.

9, 10, 11 mai 2013 : Rassemblement national DIACONIA, à Lourdes.

Samedi 5 Octobre 2013, 15h.-20h. Rassemblement diocésain.___

Nos pensées vont vers les habitants et la communauté paroissiale de St Hilaire le Vouhis qui ont été sinistrés le 14 octobre dernier par une terrible tornade.
Nos prières les accompagnent dans cette épreuve.
ordinaire de la vie chrétienne ; on se sera ré-habitué à donner priorité à créer du lien plutôt qu