Bulletin d’août 2013

popularité : 12%

Un nouveau pape pour notre Eglise

11 février, Benoît XVI annonce qu’il renonce à sa charge. Depuis des siècles, aucun pape n’a pris une telle décision. C’est un acte libre, emprunt d’humilité et de lucidité. La fatigue, l’usure liée à une telle responsabilité, des difficultés internes à la gouvernance du Vatican et le souci de l’Eglise universelle sont, parmi d’autres, les raisons d’un tel choix.

Hommage soit rendu à ce théologien pour ses efforts, un vrai dialogue, sa volonté de dénoncer des comportements indignes de membres de l’Eglise. Merci pour ces huit années de lourd travail. Grâce soit rendue à l’Esprit Saint d’avoir éclairé la conscience de son serviteur.
13 mars, cinq tours de scrutin suffisent pour élire un successeur. Le cardinal Bergoglio, un argentin, devient le pape François. L’Esprit Saint a soufflé, le choix s’est porté sur un homme que l’on n’attendait pas. François, du nom du Saint d’Assise, pétri de pauvreté, louant le Dieu créateur, ce sera le modèle. Et les paroles, l’attitude, l’absence de faste laissent présager de la volonté de redonner l’image d’une Eglise préoccupée des plus pauvres, invitant à faire de ce monde un lieu de bonheur respectueux de la Création. Avec le soutien de la vraie prière, nourrie de la Parole divine pour mieux avancer en annonçant Jésus le Christ.

Extrait du bulletin de la Paroisse St Hilaire du Bocage

François en quelques dates  :

• 17 décembre 1936 : naissance à Buenos Aires. Ses parents sont des immigrés italiens. A l’âge de 17 ans il entend l’appel du Seigneur, à devenir prêtre. Jorge Mario Bergoglio suit des études de technicien en chimie avant d’entrer au séminaire, puis au noviciat de la Compagnie de Jésus (Jésuites). Il complète sa formation par des études de philosophie et de théologie.

• 13 décembre 1969 : il est ordonné prêtre. 22 avril 1973, il prononce ses vœux perpétuels à la Compagnie de Jésus.

• De 1973 à 1979 : il est Provincial des Jésuites pour l’Argentine.

• 20 mai 1992 : il est nommé évêque auxiliaire de Buenos Aires.

• 3 juin 1997 : il est nommé archevêque coadjuteur de Buenos Aires.

• 28 février 1998 : archevêque de Buenos Aires. Il refuse de loger dans la résidence de l’archevêché, il opte pour un petit appartement proche de la cathédrale.

• 21 février 2001 : créé cardinal par Jean-Paul IL II participe à diverses congrégations et à la commission de l’Amérique Latine, au sein de la Curie Romaine (gouvernement du Vatican).
13 mars 2013 : élu Pape, il prend le nom de François.

La mission du pape

La mission du Pape est d’assurer l’unité de l’Eglise, et ce qui est marquant c’est qu’il s’est aussi adressé au monde entier dans le respect de chacun. Ainsi, on peut mesurer cette fraternité qu’il vient réveiller et fortifier. Car cette fraternité universelle nous pousse à dépasser nos limites et nos frontières, elle est également en lien avec toute la Création donnée et confiée aux hommes. La fraternité compte beaucoup pour lui, et le Pape François vient nous interpeller pour que nous puissions toujours mieux aimer et servir ceux qui nous sont proches, comme ceux qui sont au loin et pour que nous sachions être accueillants à la diversité des croyants, au respect de chaque personne dans la société et dans le monde. Dans le CMR, l’attention à l’environnement et le souci de l’écologie sont aussi bien présents. Pourtant, pour assurer l’avenir de la terre, il faut toujours plus de bonté, de sagesse, de sobriété, de contemplation ... et ce pape va continuer à nous donner cet amour infini qui prend la défense de tous les hommes et de tout homme, et il pourra approfondir cette spiritualité qui aide à construire et à garder la terre habitable.

Parmi toutes nos attentes, il peut revaloriser à nos yeux cette idée « d’alliance » entre Dieu et l’homme, raviver notre relation au Christ, interroger notre manière de vivre ensemble ...

Abbé Michel GROLLEAU - prêtre sur La Mothe Achard Extrait de La revue « Espace Rural », mai 2013

Le pape, au delà des formules

Ses propos souvent percutants tracent un chemin de vie exigeant pour tout chrétien.
Le pape François aime prêcher. Lors des grandes cérémonies, mais aussi lors de la messe quotidienne qu’il préside à Ste Marthe. Il y parle souvent « d’abondance de cœur » en improvisant. Chaque semaine lors des audiences générales, il poursuit le cycle de catéchèse entamé par son prédécesseur dans le cadre de l’Année de la foi. La relecture de ces différentes interventions depuis son installation permet de cerner la cohérence théologique et spirituelle d’un enseignement centré sur le Christ et l’Eglise et qui fait une large place à l’Esprit Saint.

Quand il prend la parole, le pape va directement à l’essentiel de la foi, « C’est-à-dire croire en Jésus Christ mort et ressuscité pour nos péchés, et nous aimer comme lui nous a aimés. » II souligne combien la résurrection du Christ introduit une authentique nouveauté dans l’histoire des hommes. Elle manifeste qu’ « il n’y a pas de situation que Dieu ne puisse changer, qu’il n’y a aucun péché qu’il ne puisse pardonner si nous nous ouvrons à lui » (homélie du 30 mars).

A charge pour tous les croyants de témoigner de cette nouveauté réconfortante
et source de joie par toute leur existence et par tous leurs lieux de vie. « On n’est pas
’chrétien par à-coups, uniquement à certains moments, en certaines circonstances
ou à l’occasion de certains choix (...), on est chrétien à chaque instant totalement.
 » (audience du 15 mai) (...).

Prenant modèle de Jésus, les chrétiens doivent avoir le « courage » de sortir de leurs lieux habituels, de leurs certitudes et de leurs intérêts et susciter en tous lieux « une culture de la rencontre, une culture de l’amitié, une culture dans laquelle nous trouvons des frères, dans laquelle nous pouvons parler même avec ceux qui ne pensent pas comme nous, même avec ceux qui ont une autre foi » et une culture qui contredit des pratiques qui rejettent les plus faibles, dominées par la recherche de l’efficacité. Le pape appelle notamment les chrétiens à aller à la rencontre de ceux qui ont besoin d’attention, de compréhension ou d’aide. Ils y feront l’expérience du Christ lui-même : « Les pauvres, les abandonnés, les malades, les marginalisés sont la chair du Christ ». (...).

Aux fidèles, il appartient de se mettre à l’écoute de cet Esprit, notamment dans la vie sacramentelle et dans la prière : « sans la prière, notre action devient vide et ce que nous annonçons n’a pas d’âme, n’est pas animé par l’Esprit. »

Dominique GREINER Extrait du Journal La Croix du mardi

Une simplicité redoutable

Ce qui m’a immédiatement semblé être très important, c’est son origine argentine, et le fait qu’il soit issu de la Compagnie de Jésus. Ce premier pape Jésuite appelé, comme il l’a dit lui-même, « du bout du monde » fait basculer l’Eglise catholique dans une renaissance inattendue. Dans un grand silence il a obligé toute une foule à prier. A ce moment là, il ressemblait à Jean XXIII : même humilité, même simplicité redoutable.

Frappent la façon dont il s’adresse à la foule, l’absence des décorum, le côté populaire. Il reste à voir comment il va s’imposer à la Curie, et la question de la mise en ordre des finances. En trente ans, on a vu beaucoup de mouvements au Saint Siège : l’élection d’un premier pape non italien avec Jean-Paul II, la démission d’un pape en exercice avec Benoît XVI, l’élection d’un Jésuite avec François ...

Personnellement, ce sont les relations avec l’Eglise chinoise, un vieux rêve du XVIIême siècle, qui m’intéressent beaucoup, et qui étaient une priorité avec
Benoît XVI.

Témoignage de Philippe SOLLERS - Ecrivain
Extrait du Journal La Croix du mardi 18 juin 2013

Les apparitions de Fatima

Le Pape François a mis son pontificat sous la protection de Notre Dame de Fatima
Pendant la grande guerre mondiale, au moment où la Russie est lancée dans la grande révolution marxiste qui étend aujourd’hui ses erreurs dans une si grande partie du monde, Notre-Dame apparaît au Portugal, à l’autre bout de l’Europe, et apporte le seul remède à tous ces malheurs ; la conversion du cœur ; le chapelet ; la consécration du monde à son Cœur Immaculé.

Les trois voyants : Lucie Dos Santos,10 ans et ses deux cousins : Jacinta et Francisco Marto, 6 et 9 ans. La Dame leur apparaît en plein midi, le 13 mai 1917. Elle demande qu’ils reviennent encore cinq mois de suite, le 13, et promet un grand miracle pour sa dernière visite, le 13 octobre 1917.

13 octobre 1917 : je suis Notre-Dame du Rosaire

<poesieJe veux ici une chapelle en mon honneur.
• II faut réciter le chapelet tous les jours.
• II faut que les hommes changent de vie et qu’ils demandent pardon de leurs péchés !
• Qu’on n’offense plus Nôtre-Seigneur qui est déjà trop offensé ! ».

• Aussi ce 13 octobre 1917 plus de 70.000 personnes sont témoins : Le soleil "danse" tourne en spirale, coloriant toutes choses aux tons de l’arc-en-ciel, puis soudain, semble tomber vertigineusement vers la terre, pendant que la chaleur devient intolérable. Pour les spectateurs, c’est la fin du monde. On crie ; on se jette à genoux ; on demande pardon ... Et soudain, le soleil remonte à sa place ... Et les 70.000 personnes qui avaient attendu sous la pluie et qui étaient trempées se retrouvent avec des vêtements propres et secs.

Pendant ce spectacle d’apocalypse, les trois enfants ont contemplé, pour leur part, la Sainte-Famille : Notre-Dame du Rosaire, en robe blanche avec un manteau bleu. Saint-Joseph portant l’Enfant-Oésus, qui paraît avoir un an. Par la suite, Lucie voit : à droite du soleil, Nôtre-Seigneur adulte, bénissant le monde avec amour ; à gauche, Notre-Dame du Mont-Carmel avec le scapulaire en main.

Vacances : prendre le temps de vivre

Prendre le temps de vivre, c’est prendre le temps de regarder,
de bien faire attention à l’enfant qui joue, à celui qui rend service,
au soleil qui se couche, au blé qui mûrit.
L’admiration, le remerciement,
le partage ne peuvent jaillir que d’un cœur attentif.
Prendre le temps de vivre, c’est prendre le temps d’aimer.
Il y a des voyages qui font penser à une fuite
pour échapper à un quotidien devenu insupportable
et qui débouchent sur le vide.
Il n’y a de vraies vacances que celles qui débouchent
sur une rencontre plus vraie dans le foyer,
dans le cadre où nous vivons et travaillons, grâce à un regard plus neuf
et un cœur plus accueillant ou compréhensif.
Prendre le temps de vivre, c’est prendre le temps de prier sur la route des vacances,
la célébration de l’Eucharistie n’est-elle pas l’invitation
que le Seigneur lui-même nous adresse
à l’attention, à la rencontre, à l’action de grâce ?

Messes du dimanche entre le 04/08/ 2013 et le 25/08/2013

. Puyb. samedi Chant St Phil. St Mars St Hilaire Sigournais St VincP Bourn.
04/08/13 19h 11h
11/08/13 11h 9h30
15/08/13 (14)19h 11h 9h30
18/08/13 19h 11h 9h30
25/08/13 19h 11h 9h30 9h30

BAPTÊMES CÉLÉBRÉS SUR LA PAROISSE

30/05 Puybélliard Marius, fils de Sylvain VERGNAUD et Harmonie BONNIN
06/07 Puybélliard Maël , fils de Cyril LETANG et Stéphanie LETANG
Gabin, fils de Frédéric ALAIN et Soizic MORIS
Lola, fille de Sébastien BOURDIN et Cindy BORDAGE
Shana, fille de William GIRAUD et Céline JAULON
Marylou, fille Damien COUSIN et Lucie COGNY
Bérénice, fille de Julien JOLLY et Lucille BATY
07/07 Chantonnay Manoa, fils de Marc DECAUX et Florelle CHAILLOUX
Salomé, fille de Bertrand VILLAIN et Emmanuelle COUSIN
Aubane , fille de Sébastien GRAVELAUD et Céline PASQUEREAU
Méline , fille de David PASQUEREAU et Justine NICOU
14/07 Chantonnay Lola , fille de Olivier MANDIN et Sonia RAMBAUD
Arthur fils Nicolas ROUSSIERE et Nathalie GUILLAUD

SÉPULTURES CÉLÉBRÉES SUR LA PAROISSE

26/06 Boumezeau Philippe PIDOUX
26/06 Chantonnay Georges CANOVAGO
26/06 St Hilaire Jules BLANCHET
26/06 Sigoumais Léandre BAUDRY
02/07 Puybélliard Madeleine BOLTEAU
13/07 Chantonnay Edouard BERTHIER
17/07 Chantonnay Roger DURAND
18/07 Chantonnay Jean-Claude OUVRARD
19/07 Chantonnay Yves LIAIGRE

annonces paroissiales

- Pèlerinage de la Ricotière, le 1er septembre 11 h : Fête de paroisse : II n’y aura
pas d’autres messes sur la paroisse ce dimanche : messe à Puybélliard à 19h le
samedi 31 août.

Rassemblement à 9h45 devant l’église de St Vincent Puy. Départ à 10h pour une
marche-prière vers la grotte

Les enfants seront les bienvenus, ils seront accompagnés par des animateurs
Enfants et adultes chemineront en groupes différents

11 h : Messe devant la grotte

15h : Prière mariale

N’hésitez pas à venir en famille, apporter le pique-nique, le pliant......

- INSCRIPTION A LA CATECHESE 2013-2014 POUR LA PAROISSE ST PIERRE DEs DEUX LAYS

*POUR LES ENFANTS DE L’ECOLE PUBLIQUE DE BOURNEZEAU, l’inscription est prévue le MERCREDI 11 septembre 2013 de 10h30 à 12h, au
presbytère de Boumezeau.

POUR LES ENFANTS DES ECOLES PUBLIQUES de CHANTONNAY-SIGOURNAIS-ST PHILBERT-St HILAIRE le VOUHIS
est prévue le MERCREDI 25 septembre 2013 de 10h à 12h, à l’espace St Vincent de Paul, place Jeanne d’Arc à Chantonnay.

Les familles qui se sentent concernées par cette proposition, sont invitées à venir nous rejoindre ce jour-là.

Maryline Cantin, responsable catéchèse

- Boumezeau : Pas de messe ni de célébration de !a Parole le 11 août, mais messe le jeudi 15 août à 9h30

- Si vous souhaitez donner des intentions de messes pour le prochain bulletin veuillez le faire au plus tard le dimanche 11 août 2013
A noter : Le calendrier des messes est régulier, pensez à bien vérifier vos dates avant de déposer votre demande. Sinon elle sera reportée au mois suivant