Bulletin de novembre 2013

popularité : 13%

Le courage de l’espérance

C’est le sens donné aux journées vécues à Assise par le Pape François. Cet événement a été vécu dans un contexte particulièrement difficile : guerre fratricide en Syrie, mort en mer de plus de 300 migrants en recherche d’une vie meilleure, violences de toute nature. Sans nier les multiples obstacles à la paix, à la vie, le pape François veut créer un élan de confiance dans le monde, dans l’Église.

A quelques jours de la fête de la Toussaint, c’est ce dont nous voulons témoigner, habitants de ce secteur. Nous ne voulons pas nous enfermer dans une attitude de résignation, de repli, mais rejoindre le vouloir vivre de toutes les générations. Nous avons une attention particulière aux jeunes qui peinent à trouver une place dans cette société en particulier par le travail. L’Évangile de la Toussaint nous indique un chemin de bonheur exigeant mais praticable, offert à tous ceux et celles dont la vie est particulièrement difficile. Les Béatitudes nous invitent à être les acteurs d’un monde nouveau en préférant la douceur, le pardon à la violence, en nous demandant d’être des artisans de paix mais aussi des affamés de justice.

Ce n’est pas la réussite individuelle qui est mise en avant mais l’avancée de l’humanité. L’appartenance à une même famille humaine nous provoque à sortir de nos intérêts particuliers pour penser au devenir de notre monde. Au moment où nous nous sentons reliés à tous nos aînés dans la foi, soyons pour le monde d’aujourd’hui des témoins d’un bonheur possible malgré tout. Soyons aux côtés de tous ceux et celles qui ne ménagent pas leurs efforts pour un nouveau vivre ensemble et cela au quotidien. Les témoignages de ce bulletin nous tracent la route.

Abbé Guy BOUDAUD

Mes premières J.M.J à Rio

« Allez de toutes les nations faites des disciples » La continuité de ce message est de témoigner de ces JMJ (Journées Mondiales de la Jeunesse) et de vous faire partager cette belle expérience vécue en juillet.

Nous étions 25 jeunes de Vendée à partir de Paris jusqu’à Rio avec 3 prêtres : J. GOMARD, F. MURZEAU et M. PAQUEREAU.

En effet, nous avons sillonné trois villes complètement différentes : Queimadas, l’ancienne paroisse de Michel PAQUEREAU ; Savaldor pour la semaine missionnaire et Rio de Janeiro pour le festival de la jeunesse. Le reste du temps, nous étions sur les routes en tant que pèlerins à la découverte de la culture brésilienne. J’ai donc choisi de vous faire part des leçons de vie que j’ai retenues au fil des rencontres avec les brésiliens.

A Queimadas : ville de la joie. Nous avons été accueillis comme des rois en chansons, accompagnés des guitares et des pétards. Ils frappaient dans leurs mains, le sourire jusqu’aux oreilles, et ils nous ont tous pris dans les bras ; c’était les grandes accolades. Ils ont des chants très festifs, aussi bien à la messe que pendant les soirées organisées ; ils applaudissent même après l’homélie, ce qui nous parait un peu surprenant en tant que Français.
Salvador : ville de la patience. Il fallait prendre le temps de faire chaque chose en son temps et de s’organiser tranquillement, ça pouvait durer des heures. Mais au final, nous arrivions toujours à tout faire et ça se passait très bien. En France, nous avons tendance à tout faire trop vite, moi la première. Là-bas, le mode de vie des brésiliens est plutôt assez cool, ce n’est pas le quart d’heure vendéen mais les heures brésiliennes. Donc nous avons travaillé notre patience, et aujourd’hui je suis beaucoup moins pressée qu’avant et ça se passe très bien !

A Rio : ville de l’espérance. Tous les matins, nous avions des catéchèses, pour prendre conscience que nous sommes enfants de Dieu et en plus dotés d’espérance. Je me suis sentie remplie d’espoir lorsque nous nous sommes retrouvés des millions, du monde entier tous rassemblés sur la plage de Copacabana. Et en privilège, nous avons pu voir et écouter les belles paroles du pape François.

C’est sûr, ça fait grandir notre foi et nous renforce sur notre chemin.

C’est impressionnant et ça nous donne vraiment un élan vers l’avant. Le dernier week-end sur la plage, avec la nuit à la belle étoile, fut très riche en émotions, beaucoup de joie, de chants, de danses de prières et de réflexions sur les messages
du pape. D’ailleurs, c’est un très beau pape qui dégage une grande énergie d’amour. Quand il est passé à trois mètres de nous il était rayonnant, et il sait parler aux jeunes avec simplicité en donnant des exemples concrets.

En tout cas, dans chaque ville, les brésiliens nous ont accueillis très chaleureusement comme des frères et non comme des simples étrangers, ils nous ont logés et nourris comme leur enfant ; c’était beau, mais aussi déstabilisant pour nous Français plutôt méfiants. De plus, ils affirment beaucoup leur croyance. Il y a des chapelets dans presque toutes les voitures, des croix, des icônes du Christ dans plusieurs pièces des maisons. Dans les familles qui m’ont accueillie, nous bénissions le repas et la « Marna » nous donnait souvent la bénédiction avant de se coucher pour passer une bonne nuit. Avec la fatigue de la journée, les réveils matinaux et la bénédiction, on dormait très bien !

Pour finir, je tiens à citer le texte que nous avons écrit avec notre Frat’. Les « Frat » - fraternités - sont des jeunes qui se regroupent pour réfléchir sur des questions, des thèmes et faire des relectures des journées passées.

Nous avons intitulé notre témoignage : « Allez-sans peur pour servir », phrase du Pape François lors de son homélie de la messe de clôture :

« Les JMJ sont d’abord un déplacement : un déplacement intérieur, la rencontre d’une culture, du Christ à travers les autres et un long voyage avec le Pape François venu de « l’autre bout du monde ».

Pendant notre séjour à Queimadas, à Salvador et à Rio, nous sommes allés à la rencontre de différentes paroisses, de différentes réalités, mais nous avons toujours été accueillis avec la même joie. Nous n’avons pas eu peur des distances et de l’inconnu. Nous nous sommes laissé porter par l’organisation brésilienne de fête en fête, de danse en danse, de regard en regard, de messe en messe, des bras ouverts du Corcovado au sable fin de Copacabana. Sans peur, nous avons bravé la foule, le climat, la soif, la turista et les barrières du langage.

Le Pape nous invite désormais à « poursuivre notre démarche de pèlerins en devenant disciples dans le ’champ de la foi ’, pour semer l’Evangile, devenir des athlètes du Christ et construire le monde de demain dans la fraternité, la paix et l’amour. »

Mariette ANDRÉ - Les Essarts

« Nous faisons partie de l’Eglise, ou plutôt nous devenons les constructeurs de l’Eglise et les protagonistes de l’his¬toire. Les enfants, je vous en prie : ne vous mettez pas dans le rang de l’histoire, à la suite des autres. Soyez des protagonistes de l’histoire, allez de l’avant, avancez tou¬jours et construisez un monde meilleur ! Un monde de frères, un monde de justice, d’amour, de paix, de frater¬nité, de solidarité. Tendez vers l’infini. Saint Pierre nous dit que nous sommes pierres vivantes qui forment un édi¬fice spirituel. »

(Extrait du discours du pape François lors de la veillée finale des JMJ de Rio, 2013)

Périple sur les Chemins de St Jacques de Compostelle

Suite à notre Confirmation en 2010, nous avons décidé de continuer à faire re notre équipe avec nos deux accompagnatrices. Nous sommes allés au pelé à Lourdes avec les jeunes du diocèse, nous avons participé à une émission de radio sur RCF, nous sommes allés deux étés de suite à la Chapelle des Goélands, à St Jean-de-Monts et certains d’entre nous sont aussi allés à Taizé.

Cette vie d’équipe a été importante pour nous. Nous parlons au passé, parce que cette année, nous sommes tous en Terminale et cela est de plus en plus difficile de se voir et de maintenir cette vie de groupe. C’est pourquoi nous avons décidé en septembre dernier de réaliser un dernier projet tous ensemble, en partant quinze jours sur les chemins de St Jacques de Compostelle. Après s’être renseignés auprès de jeunes des Herbiers qui ont vécu cette expérience, nous avons choisi notre parcours, et opté pour le centre de la France : nous marcherons entre Conques et Moissac.

Cela fait environ 220 kms, sauf pour ceux qui, se trompant de chemin, se rallongent de quelques kilomètres supplémentaires ...

Durant l’année, nous avons réfléchi sur nos raisons de partir, sur ce que nous devions emmener dans nos sacs à dos, sur les menus, sur les gîtes...

Puis, le grand départ a eu lieu ... les sacs sont pleins, les véhicules chargés, un dernier au-revoir aux parents et nous voilà parti pour 15 jours d’aventure puisque aucun d’entre nous n’avions vécu les chemins de St Jacques auparavant ... Les premiers jours sont difficiles, chacun doit trouver son rythme de marche et le groupe doit s’adapter à chacun ... Petit à petit, les ampoules arrivent, et ce n’est pas simple ! Mais la beauté des paysages et la simplicité des rencontres nous font avancer ! Jusqu’à cette dernière étape où nous partirons à la « fraîche », à 5hl5, sous les étoiles et à la lampe frontale !

Ce qui nous a marqué c’est tout d’abord la vie en groupe, entre nous, nous en garderons vraiment de bons souvenirs !! Et puis, ce sont les rencontres atypiques et l’accueil chaleureux dans les gîtes. Les conversations se font si facilement, spontanément, chacun s’intéresse à l’autre, à ce que tu fais, aux raisons qui nous poussent à suivre le Chemin ... La majeure partie de notre temps était occupée à marcher, et c’est fou de se dire, qu’inconsciemment, nous avons réfléchi sur plein de choses, sur nos vies, nos erreurs, ce que l’on peut améliorer, ce que l’on souhaiterait devenir... Chaque jour, nous prenions le temps de découvrir un personnage de la Bible afin que sa vie fasse résonnance avec la nôtre et que nous puissions nous questionner sur notre foi, nos doutes, nos questions ... Le Chemin nous a permis de nous rendre compte aussi de toute l’importance de la foi, non pas par des prières mais par son quotidien, dans des gestes de fraternité, de respect, et d’entraide qu’il peut exister entre les pèlerins.

A l’arrivée, les yeux sont fatigués et un peu tristes de nous séparer après quinze jours intenses. Nous allons véritablement comprendre ce que nous avons vécu quelques jours après que nous soyons rentrés et l’envie de repartir est belle et bien présente ! En attendant, quand nous aurons réussi à fixer une date, nous nous retrouverons pour regarder les photos et se souvenir des bienfaits de notre aventure !

En résumé, ce séjour nous a permis de faire de très belles rencontres avec des inconnus, des amis et nous-mêmes.

Anne-Laure, Margot, Rosé, Martin, Baptiste, Antoine, Baptiste, Loïc, Marie, Fabienne et par la pensée, Hélène.

« La liturgie, source et sommet de la vie chrétienne »

CONFERENCE : mardi 19 novembre aux Herbiers

Le cinquantième anniversaire du concile Vatican II (1962 - 1965) nous donne l’occasion de revisiter quelques-uns de ses textes les plus importants, leur impulsion et leur dynamisme pour la vie de l’Eglise, regarder le chemin : parcouru depuis, ce qu’ils donnent à vivre aujourd’hui dans un contexte qui a changé, avec de nouvelles questions qui sont apparues. Comme l’écrivait le pape Jean-Paul II au moment d’entrer dans le 3ème millénaire, le concile
 ;est « une boussole très fiable » pour nous orienter sur les chemins du 21ème siècle. Le doyenné de Chantonnay (associé aux doyennés du Nord-Vendée) a décidé de marquer cet anniversaire par une série de conférences. Après celle animée par Mgr Jacques David qui portait un regard global, « Dans l’élan du concile Vatican II » (1er juin 2012), après celle conduite par le P. Gérard Billon sur l’importance redonnée à la Parole de Dieu (29 nov. 2012), une nouvelle conférence est programmée sur l’importance de « La liturgie, source et sommet de la vie chrétienne » à partir de la constitution conciliaire sur la liturgie. Pour cela, nous aurons la chance de recevoir le P. Jacques RIDEAU, prêtre vendéen, directeur du Service National de la Pastorale Liturgique et Sacramentelle, le mardi 19 novembre aux Herbiers (salle Herbauges, 20h30). Moment privilégié pour nous aider dans la compréhension de ce qui constitue une part importante de notre expression de foi, la prière communautaire et la célébration du Christ ressuscité.

Informations diocésaines

- CONFERENCE de l’ICES : « Diffusion du concept du genre et ses conséquences sur la société » avec Elizabeth Montfort présidente de l’association "pour un nouveau féminisme européen", mardi 5 novembre, 20h30 à l’ICES de La Roche-sur-Yon

- FORMATION sur le thème : « Le SEM appelé pour une mission d’Eglise portée par la paroisse », le jeudi 7 novembre de 14h à 17h, maison du diocèse St Paul à La Roche-sur-Yon.

- GROUPE ŒCUMENIQUE : Rencontres ouvertes à tous, jeudis 14-21-28 Novembre à 20h30 au presbytère protestant, (33 rue Cdt Guilbaud) à Mouchamps.
Echanges à partir d’un texte d’Antoine NOUIS, pasteur protestant..

- Samedi 16 Novembre : rencontre des confirmands avec Mgr CASTET à Luçon,
de 10h à 12h. Les responsables de chaque paroisse s’organisent pour le transport
en voiture.

- Dimanche 1er décembre : remise des lettres de demande de la Confirmation
au cours de la messe de 11h dans les églises des Essarts, de Chantonnay et de
Mouchamps.

- CONFÉRENCE Eglise et Société avec le père Etienne Michelin : « Lumen Gentium », \jeudi 21 novembre, 20h30 à l’ICES de La Roche-sur-Yon.

- L’OCH (Office Chrétien des Personnes Handicapées) va diffuser en direct les conférences de ses grands témoins : Pour vivre la dimension "rencontre" nous vous invitons à nous retrouver pour une pizza-party, puis d’assister en direct à la conférence et finir, par un échange entre nous. Rendez-vous Espace St Vincent de Paul le 27 Novembre 2013 à 20h pour une conférence animée par EMMANUEL FABER, vice-président du groupe Danone, il donnera son témoignage de frère d’une personne malade psychique. Thème : "Chemins de traverse -Quand les "fous" nous disent la vraie vie" Renseignements chez Monique et Gilles au 02,51.94.53.04

- Week-end pour les jeunes seuls ou en couples de 18 à 35 ans en études ou jeunes professionnels. Des rencontres qui permettent d’approfondir sa foi et nourrir sa vie de baptisé.

Le premier des 3 week-ends « Paroles et Vie » aura lieu le 30 novembre et 1e décembre au Centre Pierre Monnereau à l’Epiardière à Mormaison et a pour thème « Venez à moi... ».
Renseignements : Sr Anne VION 06.64.61.63.18.

BAPTÊMES CÉLÉBRÉS SUR LA PAROISSE

29/09 Puybeliard Louis fils de Franck LERSTEAU et Julie BRIANCEAU
13/09 Chantonnay Ambre fille de Mickaël GREAU et Amélie DESFONTAINE
Terence fils de Bruno CHEVALIER et Emilie FRONT
Pauline fille de Dimitri POITEVINEAU et Julie MERLET
Romane fille de Freddy EVEILLE et Lydie MERLET
Mathéo fils de Cédric SORIN et Nadège MARTINEAU

SÉPULTURES CÉLÉBRÉES SUR LA PAROISSE

23/09 Chantonnay Raymonde BONNIN
26/09 Chantonnay Lucienne BERTRAND
30/09 Chantonnay Augustine GACHIGNARD
30/09 St Vincent Puy. Jean GUITTON
03/10 Bournezeau. Michèle MANDIN
08/10 Chantonnay Jacqueline BLANCHARD
09/10 Chantonnay Charlotte MALTHETE
10/10 St Vincent Puy. Roland LIAIGRE
16/10 Chantonnay Liliane LARIGNON

Concert en l’église de Bournezeau

Secours catholique de ChantonnavDimanche 17 Novembre 2013 : Journée Nationale du Secours Catholique.Le secours catholique de Chantonnay organise un concert en l’église de Bournezeau auprofit du secours catholique.1
Ce concert a pour but de nous aider à réaliser nos projets, d’accueil, d’aides et d’accompagnement et d’orientations auprès des familles que nous rencontrons.
a) aides financières : de plus en plus de personnes sont en difficulté, touchés par le chômage, l’emploi et des problèmes de santé : aides sous forme de projets et de dons (46 familles).
b) apprentissage du français, pour des personnes immigrées travaillant dans notre secteur : actuellement 16 adultes se perfectionnent dans notre langue.
c) un atelier de convivialité a lieu chaque semaine proposant différentes activités : jeux de société, bricolage, cuisine.
d) un espace vêtement est ouvert chaque vendredi après-midi : au-delà du vêtement, c’est aussi un moment de convivialité autour d’un café.
e) Action alimentaire : La nourriture est parfois ce qui passe en dernier lorsque les
ressources sont insuffisantes : chaque mois, nous recevons en moyenne 60 familles (104
reçus dans l’année)
Un accueil-café a lieu dans toutes nos activités permettent discussions diverses, écoutes,
et éloignant l’isolement quelques instants.
Nos convictions :
Concevoir, réaliser des projets ensemble.
Soutenir des personnes fragiles durant leurs projets
Réfléchir à nos actions est une nécessité.
N.B. : une permanence téléphonique est assurée chaque jour par un bénévole.
N° urgence : 06.86.60.90.61.
Venez nombreux à ce concert, nous vous attendons.
Nous vous rappelons, comme chaque année, la collecte nationale de la Banque Alimentaire
qui sera effectuée le 22 et 23 novembre par le Secours catholique.
Nous vous remercions par avance de votre générosité.

Messes du dimanche entre le 01/11/ 2013 et le 30/11/2013

. Puyb samedi Chant St Phil. St Mars St Hilaire Sigour nais St VincP Bourn
01/11/13 Jeudi 3119h 11h 9h30 9h30
03/11/13 19h 11h
10/11/13 19h 11h 9h30 9h30
17/11/13 19h 11h 9h30
24/11/13 19h 11h Celé laïcs10h30 9h30

Annonces paroissiales

- Eveil à la foi : pour les paroisses St Pierre et St Etienne : le samedi 30 novembre à 17h30 à l’église de Chantonnay. Le thème : Les animaux dans la Bible.

- Dimanche 1er décembre : journée nationale de l’Action Catholique des Enfants, pendant la messe de 11 h à Mouchamps. Après la messe vente de bricolages de Noël, de gâteaux, de calendriers, au profit de l’ACE.
Lundi 11 novembre : messe commémorative à 9hOO à Sigournais

INTENTIONS PE MESSES

- C’est dans la liturgie eucharistique que nous prions pour l’Eglise et pour l’ensemble des défunts, c’est pourquoi les intentions de messes que vous donnez pour vos défunts sont toujours liées à une Eucharistie. Les intentions de messes demandées pour les lieux où il y a une célébration de la Parole seront reportées le même dimanche à Chantonnay. Merci de votre compréhension

- du 1er au 30novembre2013
Si vous souhaitez donner des intentions de messes pour le prochain bulletin Veuillez le faire au plus tard le dimanche 10 novembre 2013
A noter : Le calendrier des messes est régulier, pensez à bien vérifier vos dates avant de déposer votre demande. Sinon elle sera reportée au mois suivant