Bulletin de février 2015

popularité : 19%

En ce début d’année 2015, nous ressentons l’ampleur du choc qu’a provoqué cette attaque au cœur de la société française et l’effroi ressenti par la population et sa réponse dans cette immense marche des 10 et 11 Janvier. Face à ce drame, nous voulons simplement partager et réaffirmer que
Nous croyons la solidarité plus forte que la violence
Nous appelons chacun, individus, communautés religieuses et associations à créer un élan de fraternité qui témoignera de la réalité de cette force au cœur de la nuit
Nous croyons au dialogue plus fort que la terreur
Nous appelons chacun, individus, communautés religieuses et associations à s’engager publiquement au service d’une laïcité de dialogue et du respect de la liberté de conscience.
Nous appelons à poursuivre la construction d’une France et d’un monde fraternels.
Nous ne laisserons pas tuer l’Espoir
Nous appelons chacun, individus, communautés religieuses et associations à rejoindre tous ceux qui sont, en France et dans le monde, engagés pour lutter contre l’inacceptable inhumanité

C’est bien ENSEMBLE que nous relèverons ces défis.

Guy AURENCHE
Président du CCFD-Terre Solidaire

Le mois de janvier se termine … que d’occasions de nous dire Bonne Année ! Meilleurs Vœux ! Mais aussi ce mot : SANTE ! Nous savons tous ce qu’il représente pour nous-mêmes mais aussi pour ceux qui nous entourent. Qui ne connait pas un parent proche, un ami, un voisin qui n’est pas touché par la maladie.

Le dimanche 8 février, l’Eglise nous invite à faire de ce dimanche « le dimanche de la santé ». L’occasion pour nous de nous laisser interpeller, l’occasion aussi pour toutes les personnes qui font partie du Service Evangélique des Malades (SEM) de regarder comment elles vivent cette mission : appelées à avoir soin des plus fragiles de la terre … comme le dit le Pape François dans « la Joie de l’Evangile ». Le thème de ce dimanche de la Santé est Vivants … et fragiles. Les lignes qui suivent veulent nous aider à y entrer.

Quand fragilité et possible se donnent la main …

La fragilité est au cœur de nos vies. Notre naissance renvoie à l’infinie fragilité, notre santé nous dit en permanence notre fragilité.
Les aléas du monde du travail, les relations au sein de la famille, avec les amis … nous tenons tout cela dans nos mains incertaines et dans la peur de l’accident !

Le monde avec ses tensions que sont guerre, violence, terrorisme, injustice tient l’humanité en équilibre entre impossibilité à lever ces pesanteurs et dynamisme toujours à conforter pour dire un avenir possible et juste.
Et si, pourtant, c’était la fragilité qui permettait en effet des possibles ?

Possible … accompagner la vie naissante qui ouvre à l’espérance.
Possible … une présence aimante à celui qui souffre
Possible … un nouveau chemin pour ceux qui s’égarent dans des addictions mortifères.
Possible … un amour retrouvé après des séparations qui font souffrir.
Possible … l’espérance qui redonne visage à l’humilié.
Possible … la prière balbutiée au cœur de la nuit du doute.
Possible … un sursaut qui relève après de longs temps de chômage.
Possible … un dialogue renoué au-delà des affrontements qui nient l’autre.
Possible … une main qui caresse et donne vie à la fin de vie du mourant.


Ce Jésus, qui tend la main à la belle-mère de Pierre, n’est pas celui de la force conquérante, il est celui des possibles, celui qui rejoint nos fragilités qui sont alors appui pour les relevailles de toutes nos pesanteurs, nos chutes et nos fracas.

« Comme un souffle fragile, ta parole ! » Ce Jésus, qui va proclamant la Bonne Nouvelle en Galilée, a dit et vécu lui-même la fragilité de notre humanité toujours en risque. Mais il nous ouvre des possibles …

Luc CHAMPAGNE

Deux témoignages de vie

« Dans la vie, on n’est rien tout seul ! »

Depuis une douzaine d’années, une myopathie décelée à 48 ans m’empêche de randonner. L’été, je reste seule, chez nous, alors que mon mari Joël continue à marcher avec des amis comme nous le faisions quand j’étais en bonne santé. C’est important pour lui, pour eux. La première année, j’avais fait une liste de personnes ressources « au cas où » que j’avais affichée dans la cuisine. Je me sentais vulnérable et inquiète à l’idée de devoir gérer un quotidien qui pouvait se révéler compliqué.

Ces amis m’ont entourée et, selon leur disponibilité, m’ont invitée pour un repas, une sortie ou sont venus chez moi pour jouer au Scrabble, aux cartes ou aux échecs. J’ai été très touchée par cette sollicitude. Je n’ai pas souffert de solitude, je me suis même enrichie de toutes ces rencontres et j’ai eu aussi le sentiment de redevenir un peu « le capitaine du bateau » en l’absence de cet époux un tant soit peu dominant.

Nous avons réussi à faire de ce temps de séparation un temps de vie, et heureux de cette expérience, nous l’avons renouvelée chaque été.

Fin 2012, c’est un cancer du sein avec des métastases osseuses qui m’a obligé à un an de traitement pénible. Je sens que Joël est sonné, perdu. Alors que je suis infirmière de formation, j’ai moi-même du mal à me retrouver dans la complexité du traitement et de ses conséquences. Nous avons vu, autour de nous, se recréer un groupe d’amis et de personnes de la paroisse pour nous entourer avec discrétion et efficacité, chacun selon son charisme.

Je me suis sentie portée par la prière et la compétence de chacun. Je relèverai simplement ce mail : « On a appris que tu étais confrontée encore un peu plus à la maladie, sache qu’on est là, n’hésite pas à nous appeler si tu as besoin de nous, on pense bien à toi, à vous ! »

En ce début d’année, je vais mieux. Je suis toujours une personne myopathe et probablement en rémission d’une probable récidive de ce cancer qualifié d’agressif et d’invasif. Je garde de cette année un état de grande fragilité mais aussi une sensation de n’avoir jamais été aussi vivante.

ANNE-MARIE

Fragile mais vivante, je dis merci !

Fin 2006, je prends ma retraite anticipée pour m’occuper de maman atteinte de la maladie d’Alzheimer. Mon temps libre – j’en ai toujours eu envie – je vais le consacrer aux personnes seules, malades, en souffrance.
Après quelques formations, heureuse, je m’engage alors à la Pastorale Santé, dans une équipe du Service Evangélique des Malades et à l’aumônerie. Petit à petit, la santé de maman s’aggravant, nous devons la confier en EHPAD (Etablissement Hospitalier pour Personnes Agées Dépendantes) : démarche pas facile !

Ma vie de bénévole devient alors un temps complet. Je ne sais pas dire non. Je donne, je cours, je jongle avec le temps. Un matin, au lever, déjà plein de choses dans la tête, patatras … chute dans les escaliers … perte de connaissance … je me relève. Je souffre des cervicales, mais inconsciente du danger, je pars en voiture…

Durant une semaine, je vais, souffrant trop, je dois m’arrêter. Seule, dans mon village, comment vivre cet arrêt forcé ? Renoncer à toutes mes formations, mes engagements, mes visites ? Alors, la vie, les réunions s’organisent à la maison. Très vite, je ne peux plus. Ma tête ne suit plus. Je ne peux plus réfléchir ni me concentrer. Je me sens réellement diminuée. J’ai trop mal, avec vertiges et pertes de mémoire provenant de mon traumatisme crânien vécu dans le déni !

Un an déjà ! Pas encore remise. Me concentrer m’épuise. Refusant de le montrer, personne ne peut deviner dans quel état je rentre à la maison Je ne peux plus vivre ainsi. Alors j’ouvre les yeux, je dois parler, dire aux autres de ne plus compter sur moi, de me remplacer là où je ne pourrai plus assurer mes engagements.

C’est tellement douloureux de me sentir diminuée, de ne plus me reconnaître ! A tous, je dis : Surtout, ne me dites pas : ça va aller, il faut du temps, c’est passager ! Non, je le sais, j’ai changé. Je dois l’accepter. Regardez-moi comme je suis aujourd’hui ! Heureusement il me reste le bonheur des visites aux malades. Ils sont mon rayon de soleil et j’aime tant leur en apporter un peu aussi, à ma façon.

Depuis, même, il me semble que je les comprends encore mieux, dans leur fragilité. Je me sens plus proche d’eux.

Ma famille, mes amis, les voisins ont su aussi être tellement là, tout près. Ils m’ont donné le courage de continuer, même « au fond du trou ». Tous les jours, j’avais une ou plusieurs visites. Je leur dis tant merci.
Pourtant, avant, très souvent, quand ils me demandaient « Quand viens-tu nous voir ? », je répondais « Pas cette semaine, je suis trop prise. Peut-être la semaine prochaine. » Et le temps passait. Eux ils l’ont pris ce temps. Cela aussi, je l’ai compris. Je ne dirai plus « Peut-être ». J’irai.

J’ai découvert aussi le bonheur de mes petits-enfants, heureux de me voir plus disponible. Quelle joie ! Pour tout cela, je te dis « merci mon Dieu ». A travers ma fragilité, à travers tous ces visages, tu m’as montré le tien, toujours là. Merci de me guider sur ce nouveau chemin dans la paix et la sérénité sous le regard de ta tendresse infinie pour tous. Merci.

MONIQUE

« Dans la Parole de Dieu apparaît constamment ce dynamisme de "la
sortie" que Dieu veut provoquer chez les croyants. Abraham accepta l’appel à partir vers une terre nouvelle (cf. Gn 12,1-3). Moïse écouta l’appel de Dieu : « Va, je t’envoie » ( Ex 3,10) et fit sortir le peuple vers la terre promise (cf. Ex 3, 17). À Jérémie il dit : « Vers tous ceux à qui je t’enverrai, tu iras » ( Jr 1, 7). Aujourd’hui, dans cet "allez" de Jésus, sont présents les scénarios et les défis toujours nouveaux de la mission évangélisatrice de l’Église, et nous sommes tous appelés à cette nouvelle "sortie" missionnaire. Tout chrétien et toute communauté discernera quel est le chemin que le Seigneur demande, mais nous sommes tous invités à accepter cet appel : sortir de son propre confort et avoir le courage de rejoindre toutes les périphéries qui ont besoin de la lumière de l’Évangile. »

François - La joie de l’Evangile n°20.

8 Février 2015 : Dimanche de la Santé

Vivants … et fragiles

Seigneur Jésus,
Toi l’Enfant de la crèche, le nouveau-né fragile,
Toi l’Homme de Galilée fatigué sur les chemins,
Toi le supplicié injustement mis à mort, Toi le Vivant,
Tu nous dis Dieu qui rejoint chacun dans ce qu’il a de plus fragile,
qui se fait proche et délicat face à toute détresse.
Donne-moi de me reconnaître fragile et vulnérable,
apprends-moi à accepter mes failles et mes faiblesses,
pour Te laisser Te glisser dans tous mes manques,
pour que tu fasses de moi, un vivant !

Informations Diocésaines

- FORMATION : Découverte de l’Islam pour mieux vivre ensemble : "Ecritures saintes et dialogue" : le samedi 7 février de 9h. à 17h30 au Lycée Notre Dame du Roc (rue Charlemagne), à la Roche-sur-Yon
Participation aux frais : 12 €
Renseignements : 02.51.44.15.73/dialogue.inter-religieux@catho85.org

- CONFERENCE « Le réchauffement climatique : une question de société » : mardi 3 février 20h30 - ICES à la Roche-sur-Yon.

- COLLOQUE « Le pardon, un défi dans l’histoire » : du jeudi 5 février au vendredi 6 février - ICES à la Roche-sur-Yon.

- FORMATION : « Figures féminines dans l’Ancien Testament ».
Deux dates : lundi 9 février et samedi 14 février
de 9h30 à 17h - centre spirituel de Chavagnes-en-Paillers.

- SPECTACLE BIBLIQUE : Samedi 21 février, espace Sully à Chantonnay, soirée animée par le CCFD, à partir de 19h avec le partage d’un repas pain-pomme et à 20h30, spectacle biblique « Tobitfree, ou le secret du Roi ».

- FORMATION : Visiter les personnes malades, une mission d’Eglise :
jeudi 26 février de 14h à 17h - Maison du diocèse à La Roche-sur-Yon.

- SOIREE ECHANGE-DEBAT organisé par le CMR : mardi 24 février à 20h30, salle Fonteneau de Saint-Vincent-Sterlanges. « Consommer autrement, habiter la terre. » avec la participation de l’ACE, l’ACO, le CCFD, la Pastorale des Migrants. Intervenant : l’abbé Jean-Marie Bounolleau.

- JOURNEE MONDIALE DE PRIERE (JMP) : Vendredi 6 mars à 18h, salle paroissiale (à côté du presbytère, 1 rue G. Clemenceau) aux Essarts. Une célébration œcuménique – ouverte à toutes et tous – est proposée par un groupe de femmes d’un pays différent ; cette année, ce sont les Bahamas. Elles s’unissent pour nous amener à prier selon la Parole du Christ à ses disciples « Comprenez-vous ce que j’ai fait pour vous ? » (Jn 13-12), nous permettant de vivre la foi chrétienne dans sa dimension internationale, et à agir contre l’injustice, la pauvreté, la violence, par des actions concrètes.

Messes du dimanche entre le 01/02/ 2015 et le 28/02/2015 paroisse St Pierre

. Puyb. samedi Chant St Phil. St Mars St Hilaire Sigournais St Vinc P Bourn.
01/02/15 19h 11h
08/02/15 19h 11h 9h30 9h30
15/01/15 19h 11h 9h30
22/01/15 19h 11h 9h30 9h30

Calendrier des équipes liturgiques

Messe 01/02/2015 08/02/2015 15/02/2015 22/02/2015 01/03/2015
PrépaRation 21/01 éq.4 Chantonnay 28/01 éq.5 Bournezeau 04/02 éq.6 Chantonnay 11/02 éq.1 Chantonnay 18/02 éq.2 Chantonnay
Messe 08/03/2014 15/03/2015 22/03/2015 29/03/2015 Rameaux 05/04/2015 Pâques
Prépa Ration 25/02 éq.3 Bournezeau 04/03 éq.4 Chantonnay 11/03 éq.5 Chantonnay 18/03 éq.6 Chantonnay 25/03 éq.1 Chantonnay

BAPTEMES CÉLÉBRÉS SUR LA PAROISSE

Le 21 décembre à Chantonnay Mathéo fils de Adrien SOULÉ et Marlène QIMBERT

SÉPULTURES CÉLÉBRÉES SUR LA PAROISSE

15/12 Chantonnay Bernard PRÉAULT
22/12 Sigournais Jean-Marc DEGUERVILLE
03/01 Chantonnay Philippe DUVAL
12/01 Chantonnay Marie-Josèphe AUVINET
13/01 Bournezeau Marcel AVRIL

Annonces paroissiales

- Éveil à la foi : Prochaine rencontre pour les enfants de 3 à 7 ans et leurs parents à l’espace St Pierre à Chantonnay, le dimanche 1er mars à 9h45 à 10h45.

- Fête de l’Alliance : Dimanche 1er mars à 11h à Chantonnay. Nous invitons les couples qui fêtent cette année un anniversaire de mariage à marquer l’événement avec la communauté paroissiale et les couples qui se marieront cette année. Merci de vous faire connaître au presbytère de Chantonnay.
Après la messe de ce dimanche : vente de gâteaux organisée par les jeunes qui souhaitent participer au pèlerinage de Lourdes en avril prochain.

- Collecte paroissiale : Au jour de la rédaction de ce mot, la collecte paroissiale a rassemblé 23584 € . Merci à vous pour avoir répondu à l’appel de la paroisse, afin de subvenir à ses besoins. Il est toujours possible d’adresser vos dons au presbytère de Chantonnay

- Déjà le carême ! Un temps privilégié pour nous placer sous le regard du Seigneur afin qu’il convertisse nos cœurs, bien souvent lents à croire et sourds aux appels de nos frères.
Déjà, quelques propositions et dates à noter (en attendant d’autres à venir).

- Ceux et celles qui se retrouvent pour réfléchir sur les textes du dimanche, le mercredi soir, pourraient commencer leur rencontre par un repas partagé, style pain–pomme.

- Tous les vendredis de Carême : chemin de croix à l’église de Chantonnay à 15h

- Célébration des Cendres, le mercredi 18 février, 11h30 à St Germain, 18h30 à Chantonnay

- Mardi 24 février, 20h30, soirée débat organisée par le CMR : « Consommer autrement, habiter la terre », salle André Fonteneau à St Vincent Sterlanges

- Mardi 3 mars, 20h30 : conférence à partir de l’exhortation du pape François « La Joie de l’Evangile » par Bernard Cousin, diacre, membre du service de Formation Permanente, Espace St Vincent de Paul, Place Jeanne d’Arc à Chantonnay.

Messes du Mois de Février 2015 St Etienne de Grammont

. Mou champs Roche trejoux St Prouant St Germain St Vincent Puybelliard
01/02 11h00 Célé laïcs 10h30 - - - le 31 à 19h
08/02 11h00 - 9h30 - - le 07 à 19h
15/02 11h00 - - 9h30 - le 14 à 19h
22/02 11h00 - - - 9h30 le 21 à 19h

SEPULTURES CELEBREES SUR LA PAROISSE :

Le 19/12 Solange THIBAUD à St Germain
Le 24/12 Anne Marie BRUSSEAU à St Vincent St.
Le 26/12 Yves COUTAND à St Prouant
Le 29/12 Armande RAYNAL à Rochetrejoux
Le 30/12 Roger DAMVY à St Vincent St.

INFORMATIONS

- Fête de l’Alliance.
Elle se vivra le dimanche 1er mars, au cours de la messe de 11h, à Mouchamps. Nous invitons les couples qui fêtent cette année un anniversaire de mariage à marquer l’événement avec la communauté paroissiale et les couples qui se marieront cette année. Merci de vous faire connaître dans les presbytères de Mouchamps.

- Collecte paroissiale. Au jour de la rédaction de ce mot, la collecte paroissiale a rassemblé 20 407 €. Merci à vous pour avoir répondu à l’appel de la paroisse, afin de subvenir à ses besoins. Il est toujours possible d’adresser vos dons au presbytère de Mouchamps.

- Déjà le carême ! Un temps privilégié pour nous placer sous le regard du Seigneur afin qu’il convertisse nos cœurs, bien souvent lents à croire et sourds aux appels de nos frères.
Déjà, quelques propositions et dates à noter (d’autres sont à venir).

Mercredi 18 février : Célébration des Cendres : 11h30 à St Germain, 18h30 à Chantonnay

Mardi 24 février : 20h30, soirée débat organisée par le CMR : « Consommer autrement, habiter la terre », salle André Fonteneau à St Vincent Sterlanges.

Mardi 3 mars, 20h30 : conférence à partir de l’exhortation du pape François « La Joie de l’Evangile » par Bernard Cousin, diacre, membre du service de Formation Permanente, Espace St Vincent de Paul, Place Jeanne d’Arc à Chantonnay.

- Si vous souhaitez donner des intentions de messes pour le prochain bulletin
Veuillez le faire au plus tard le dimanche 8 février 2015
A noter : Le calendrier des messes est régulier, pensez à bien vérifier vos dates avant de déposer votre demande. Sinon elle sera reportée au mois suivant